Burkina Faso

Rapport mensuel de monitoring de protection - Boucle du Mouhoun (Janvier 2021)

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

CONTEXTE/POINTS SAILLANTS

En ce début d’année 2021, le contexte sécuritaire de la Boucle du Mouhoun demeure précaire avec quelques incidents survenus dans certaines zones. La situation de protection dans les provinces couvertes a été marquée au cours de ce mois par la persistance des violations de droits à l’endroit des populations civiles commises par des individus armés non identifiés. En plus de mouvements de populations enregistrés à titre préventif, ces incidents ont provoqué des déplacements forcés de personnes vers d’autres localités considérées comme relativement stables.
Dans la Kossi, la relative accalmie observée depuis le mois décembre 2020 s’est confirmée au cours de cette période avec une baisse d’incidents ciblant les populations (deux incidents rapportés contre trois enregistrés le mois précédent). Dans cette province, des pratiques discriminatoires au sujet des distributions de vivres aux personnes vulnérables ont été dénoncées par des PDIs. A Djibasso certaines personnes déplacées se sont plaintes de n’avoir jamais reçu d’assistance alimentaire alors que d’autres sont toujours bénéficiaires des distributions de vivres initiées par les acteurs humanitaires.

Au Sourou, depuis l’interdiction de consommer de l’alcool et du tabac imposée, courant novembre 2020, dans les communes de Gomboro, Di et Kassoum par les HANI, les populations sont toujours victimes d’actes d’intimidation de ces groupes radicaux. Leur présence a régulièrement été signalée dans ces communes, au cours du mois, où ils ont ciblé les femmes vendeuses de bière locale et menacé de s’en prendre directement aux habitants si ceux-ci ne s’engagent pas à vivre selon les prescriptions de l’islam. En dépit de ces incidents, les activités reprennent timidement dans cette province. Il s’agit la réouverture de trois écoles dans les communes de Di et Lanfièra, de la réhabilitation des boutiques du marché de Toéni et de la reprise des travaux de bitumage de l’axe Di – frontière du Mali.

De l’analyse de la situation de protection dans la Boucle du Mouhoun au cours de ce mois, il convient de noter que la tendance des incidents est pratiquement restée constante (6 incidents enregistrés en janvier 2021 contre 6 violations rapportées en décembre 2020). Bien que les opérations militaires conjointes des armées burkinabè et malienne conduites depuis le mois dernier dans la bande frontalière en soient un facteur explicatif, les HANI demeurent actifs dans les communes frontalières avec le Mali.

Sur le plan sanitaire, la région fait aussi face à la vague de propagation de la pandémie du COVID-19 qui rappelle la nécessité de multiplier les sensibilisations sur l’observation stricte des mesures barrières (lavage systématique des mains, respect de la distanciation physique et port de bavettes). Avec le premier cas déclaré dans le Sourou, la Boucle du Mouhoun a enregistré au total 4 nouveaux cas au cours de ce mois.