Rapport de sorties terrain de monitoring des PDIs Centre-Nord - Kaya

Report
from UN High Commissioner for Refugees, Protection Cluster
Published on 07 Jun 2019 View Original

Date 03 au 07 juin 2019 - Lieu(x) Commune de Kaya

Contexte

Depuis fin 2017, le Burkina Faso est confronté à des déplacements internes de populations, en particulier dans les régions du Sahel et du Centre-Nord. OCHA chiffrait le nombre de PDI à plus de 170 447 en fin mai 2019. La principale cause de déplacement de population au Burkina Faso est la montée de l’insécurité, en particulier depuis fin 2018, due aux incidents violents à répétition (meurtres, enlèvements, menaces, etc.) et à la présence de groupes armés. Dans ce contexte de situation sécuritaire et intercommunautaire instable, l’accès humanitaire devient difficile pour la protection et l’assistance aux personnes affectées par la crise.
La réponse humanitaire à cette situation, y compris par l’UNHCR, s’est renforcée depuis début 2019 et est coordonnée par le CONASUR. Cette réponse est, toutefois, confrontée à des défis importants en matière d’accès aux populations affectées, de manques de ressources et d’équité.

Equipe UNHCR - Kaya ; Action sociale de la Mairie de Kaya et DRC-Kaya

Objectifs de la mission

  • Monitoring de protection des PDIs dans la commune de Kaya

  • Identification des volontaires communautaires (points focaux) chargés l’alerte (signaler tout mouvement de population ou tout incident sécuritaire dans leurs localités respectives)

Sites visités

Secteur 6 de Kaya (population estimée 2343 PDIs) ; village de Kalambaogo (population estimee 153 PDIs) ; Village de Fanka (population estimée 119); campement de Konean (population estimee 62) ; Dondolle-quartier périphérique de Kaya (population estimée 147 PDIs)

Méthodologie/activités réalisées (entretien, groupe de discussion/focus, visite à domicile…)

Assemblées générales avec les PDIs ; entretiens individuels avec des PDIs ayant été témoins d’atrocités ; visites à domicile de certains PDIs pour se rendre compte de leur extrême vulnérabilité, entretien par groupe et par genre.