Rapport de monitoring de protection régions du Sahel et Centre Nord - Septembre 2019

I. CONTEXTE OPERATIONNEL

Le contexte opérationnel et sécuritaire dans une grande partie du Sahel et le Centre-Nord reste toujours très instable et préoccupant malgré les efforts déployés par les autorités étatiques pour sécuriser ces régions. On note d’importants incidents sécuritaires au cours de ce mois qui continuent de troubler la quiétude et le bien-être des populations dans ces régions. Ces incidents ont principalement consisté en des assassinats, des vols et extorsions de biens, de la destruction d’infrastructures administratives et collectives, des arrestations d’individus suspectés, des affrontements entre des hommes armés non identifiés et les Forces de Défense et de Sécurité, des intimidations et menaces contre les populations civiles.

Dans la région du Sahel, le contexte sécuritaire a été marqué entre autres par le départ des éléments de police en charge de la sécurisation de la ville de Djibo, et les attaques simultanées des détachements militaires de Baraboulé et Nassoumbou dans la nuit du 11 au 12 septembre 2019. Ces évènements ont déclenché un vent de panique dans cette ville et dans les villages environnants.
Près de 30 000 personnes déplacées internes (PDIs) sont arrivées à Djibo au cours de ce mois de septembre selon les données de la Direction provinciale de l’Action humanitaire du Soum.

Dans le Centre-Nord, 36 incidents de sécurité ont été enregistrés contre 06 au mois d’août 2019. Il y a été noté des attaques par des individus armés non identifiés qui s’étendent maintenant aux provinces du Bam et du Namentenga qui jusque-là n’en avaient enregistrées que très peu. Malgré un accroissement de la présence des FDS en termes de zone de couverture, les communautés signalent une présence importante d’individus armés non identifiés autour des localités telles que les communes Dablo, Pensa, Bourzanga, Ankouna, et Zimtenga. Par conséquent, on note des mouvements préventifs en provenance des villages de Nafo, Pissélé, secteur 7 Voclassé, zinibéogo, Kourao dans la province du Bam ; de Rounga, Sirfou Hitté et Nommo de la Commune de Ouindigui dans la province du Loroum vers les chefs-lieux de communes et de départements dans la province du Bam de peur d’être victimes d’exactions et afin de bénéficier de la protection des détachements des Forces de Défense et de Sécurité.