Burkina Faso

Rapport de Monitoring de Protection région du Sahel - Juillet 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. CONTEXTE

Durant cette période sous revue la Région du Sahel a été touchée par des attaques et des actes de violences orchestrés par des groupes armés non étatiques (GANE) avec pour corolaire des violations des droits humains. En Effet, la période a été marquée par une présence accrue des GANE avec des impacts sur la situation humanitaire surtout dans la province du Yagha. L’ensemble des provinces est touché par la crise mais à différent degré occasionnant ainsi des situations de précarité et de vulnérabilité extrême des populations. Par conséquent, l’espace humanitaire se réduit davantage avec de grands défis d’accès pour l’assistance des populations affectées.

Il a été enregistré au cours de ce mois 31 incidents et ce nombre est légèrement en baisse comparativement au mois passé où on a enregistré 35 incidents. Le nombre de personnes ayant perdu la vie est de 19 et est moins considérable que celui du mois passé qui était de 153. Cependant, des violations des droits humains sont constatées notamment les violations du droit à la vie, du droit à la propriété, du droit à l’intégrité physique et psychique, du droit à la liberté et à la sécurité dont les principaux auteurs présumés sont des GANE. Ainsi, le 07 juillet 2021 dans la ville de Dori précisément dans le quartier Petit paris, une fille de 08 ans a été victime de viol. La survivante a été évacuée à Ouagadougou au CHU pédiatrique Charles de Gaulle pour des soins. Les frais d’évacuation par ambulance ont été pris en charge par le MBDHP en partenariat avec l’UNHCR dans le cadre de l’assistance aux personnes à besoins spécifiques du projet. Sa prise en charge sanitaire est assurée par les services de l’action sociale car elle toujours internée à l’hôpital.

La province du Yagha est celle qui a été encore la plus touchée par les incidents sécuritaires avec 39% des incidents du fait de l’activisme accru des GANE dans la zone. En effet, dans la journée de dimanche 18 juillet 2021, des GANE ont fait irruption au CSPS de Denga, dans la commune de Tankougounadié, province du Yagha avec un de leurs éléments blessés. Ils ont demandé au Major du CSPS de le soigner sans poser des questions sur les circonstances de la blessure. Le Major du CSPS a administré des soins au blessé mais avant de partir, les membres du GANE auraient déclaré au Major qu’ils viendront se soigner désormais au CSPS. C’est la condition pour que la formation sanitaire reste fonctionnelle, dans le cas contraire, les agents seront priés de fermer et quitter l’endroit.

Dans la Région du Sahel, les provinces qui accueillent le plus de personnes déplacées internes sont celles du Soum avec la ville de Djibo, du Seno avec les villes de Dori et de Gorgadji ainsi que l’Oudalan avec la ville de Gorom-Gorom. Cependant, la province du Seno qui était plus ou moins calme les mois antérieurs, est de plus en plus touchée par les incidents et demeure une zone à risque où la situation sécuritaire reste précaire et volatile. Mais le chef-lieu de Région qui est la commune de Dori reste la ville la plus stable où toutes les administrations fonctionnent normalement.