Burkina Faso

Rapport de monitoring de protection dans les régions du Centre Nord - juillet 2020

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. CONTEXTE

Dans la région du Centre Nord, la situation sécuritaire s’est à nouveau dégradée au cours du mois de juillet 2020. Malgré les actions de sécurisation menées par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS), l’on a enregistré une augmentation du nombre des attaques de groupes armés non identifiés (GANI) dans les communes de Barsalogho, Pensa, Namissiguima, Dablo et Pissila. En effet dans ces communes, les groupes armés non identifiés (GANI) ont repris les attaques ciblées contre les populations. Outre ces attaques, la région du Centre Nord est confrontée aux cas d’inondations au niveau de certains sites d’accueil des personnes déplacées Internes (PDI) et de certaines familles d’accueil. Fort heureusement, les dégâts occasionnés par ces inondations sont essentiellement matériels.

Nonobstant la dégradation de la situation sécuritaire, les structures humanitaires continuent d’offrir des prestations de services aux populations hôtes et aux PDI. C’est ainsi qu’un certain nombre d’activités de protection ont pu être menés sur le terrain. L’on note la poursuite de la mise en œuvre des activités de monitoring de protection dans différentes communes de la région, la mise en œuvre des activités de lutte contre la pandémie de la Covid-19, de suivi-post assistance des PBS, de protection de l’enfant, de prise en charge psychosociale des victimes de violations de droits et de personnes à besoin spécifiques (PBS).

En partenariat avec d’autres structures humanitaires telles la Fondation Hirondelle, cent trente-six (136) radios solaires et dix (10) baffles ont été distribuées aux PDI et populations hôtes des communes de Barsalogho, Kaya et Pissila. En sus, l’ONG OXFAM a accompagné le renforcement des compétences des membres de comités de protection de Pissila et Tougouri sur les généralités de la protection. ICAHD-International a également pris part à la session de formation sur la coordination et la gestion des sites de déplacés (CCCM) organisée par l’UNHCR et à l’atelier de validation de l’étude initiée par OIM sur la situation des personnes déplacées, la cohésion sociale entre elles et les populations hôtes ainsi que les créneaux porteurs d’emplois dans les zones d’intervention du projet Région du Centre-Nord (Kaya et Barsalogho) et du Sahel (Dori et Gorom-Gorom).

II. SITUATION DE PROTECTION

1. Zones couvertes dans la période sous rapport

Durant la période couverte, les activités de monitoring de protection ont été menées dans cent dix-huit (118) villages/quartiers/secteurs de la région du Centre-Nord dont soixante-quatre (64) de la province du Sanmatenga, trente-un (31) de la province de Bam, et vingt-trois (23) de la province du Namentenga. La liste nominative des villages couverts sous rapport est consignée en annexe.

Dans la mise en œuvre de leurs activités terrain, les moniteurs de protection ont été confrontés à certaines difficultés. Il s’agit de l’inaccessibilité de certains villages (Foubé, Dablo, Namissiguima, etc.)