Burkina Faso

Réponse sanitaire à la crise humanitaire au Burkina Faso - Rapport de situation N°11 (24 novembre 2019)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

POINTS SAILLANTS

  • L’espace humanitaire se réduit de plus en plus dans les régions du Sahel et du Centre-Nord, plusieurs zones deviennent difficiles à accéder ;

  • Hormis l’insécurité, les menaces sanitaires au Burkina Faso demeurent les maladies à potentiel épidémique comme la méningite, la rougeole et le choléra et une recrudescence de la dengue. La malnutrition constitue également une grande menace pour les enfants ;

  • Environ 1 085 771 des personnes vivant dans les cinq régions les plus touchées par l’insécurité sont privées des soins médicaux suite à la fermeture de 85 formations sanitaires ;

  • Malgré la suspension du mot d’ordre de grève annoncé le 8 novembre dernier par le syndicat, l’hôpital de référence de Kaya, région du Centre-Nord, peine encore à fonctionner ;

  • HeRAMS : Finalisation de l’importation des données du Burkina Faso sur la plate-forme du Système de recensement des ressources sanitaires disponibles, avec l’appui de HQ ;

  • Au moins 205 724 enfants de 2-14 ans ont été vaccinés au 5ème jour de la campagne préventive (données partielles), contre la méningite dans les districts sanitaires de Dori, Gorom Gorom et Djibo, dans la région du Sahel avec l’appui financier de l’OMS ;

  • Le 22 novembre 2019, lancement de la campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole sur tout le territoire national ;

  • Du 18 au 21 novembre 2019, une mission de supervision, de suivi de la réponse et d’évaluation mécanismes de coordination sousnationale a été conduite par l’Equipe IMS du Bureau Pays dans les régions du Centre-Nord et du Sahel.