Burkina Faso + 1 more

Promotion des bonnes pratiques d’hygiene : plus de 2 000 personnes sensibilisées dans le Séno

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

La sensibilisation par l’exemple : c’est la démarche qui a été inscrite au cœur de la récente campagne de sensibilisation du projet de renforcement durable de la résilience et de la cohésion sociale des populations vulnérables des régions transfrontalières du Burkina Faso et du Niger (RECOSA). Des pièces de théâtres forum organisées dans la zone d’intervention ont permis de montrer à des milliers de personnes les gestes utiles à adopter en matière d’eau, d’hygiène et d’assainissement.

La persistance de certains comportements dans les villages d’intervention du projet toujours accessibles dans les communes de Baní et de Sampelga présente des risques pour la santé de milliers de personnes. L’insalubrité et le manque d’hygiène ont régulièrement été identifiés comme des pratiques susceptibles de porter un coup à la qualité de vie en milieu communautaire. C’est justement pour lutter contre ces agissements que le projet RECOSA réalise des sorties sur le terrain à la rencontre des populations.

Ainsi, lors de la récente campagne conduite au cours du mois de mars 2021, l’accent a été mis sur des activités communautaires qui indexaient les mauvais comportements d’une partie des habitants. A travers le théâtre forum, le grand public a pu comprendre les implications que peuvent avoir les mauvaises pratiques d’hygiène. Les thèmes abordés lors de ces saynètes dans les six premiers villages ont porté sur la défécation à l’air libre, les maladies diarrhéiques, l’implication des populations dans le contrôle citoyen des Associations des Usagers de l’Eau (AUE). Les volontaires du projet ont été mis à contribution pour interroger les habitants sur la façon dont ils devraient s’impliquer pour mieux préserver leur santé.

Ces représentations théâtrales ont permis de toucher 2 196 personnes, dont 710 hommes, 715 femmes, 771 jeunes et enfants. Les bénéficiaires de ces sorties de sensibilisation se sont engagés à amener les autres membres de la communauté à éviter de déféquer dans la nature, d’améliorer leurs attitudes en matière d’assainissement et d’hygiène, à construire et entretenir des latrines, à s’impliquer davantage dans la gestion des AUE et à amener les leaders communautaires à s’engager pour promouvoir l’hygiène et l’assainissement dans leurs villages.

Le projet de Renforcement de la Résilience et de la Cohésion Sociale des populations vulnérables des régions transfrontalières du Burkina Faso (Région du Sahel) et du Niger (Région de Tillabéry), dont certaines activités sont mises en œuvre par la Croix-Rouge Burkinabé, bénéficie de l’accompagnement de la Croix-Rouge Espagnole dans le cadre du consortium RECOSA, financé par l’Union européenne. Neuf organisations du BF et du Niger composent ce consortium. Il s’agit de Croix-Rouge Burkinabé, Humanité Inclusion, A2N, Vétérinaires sans Frontières, Médecins du Monde, Medicus del Mundo, l’ONG Karakara et SongEs Niger.