Burkina Faso + 2 more

Point sur la situation alimentaire au Sahel - Suivi de campagne No 91 : point début novembre 2008

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Baisse assez généralisée des prix des céréales avec le début des récoltes, prometteuses.

1- PRIX DES CEREALES : pour le sac de 100 kg, en FCFA (prix à la consommation)

1-1- MALI AMASSA - AFRIQUE VERTE MALI Source : OMA et Réseau des animateurs

Région Marché de référence Riz Local Riz importé Mil Local Sorgho Local Maïs Local
Bamako Bagadadji
29 000
28 000
16 000
12 000
12 750
Kayes Kayes centre
45 000
35 000
18 000
14 000
14 000
Sikasso Sikasso centre
37 500
35 000
17 500
12 000
12 000
Ségou Ségou centre
27 500
35 000
15 000
10 000
11 500
Mopti Mopti digue
37 500
34 500
16 500
14 000
16 000
Gao Parcage
40 000
36 750
21 000
16 000
20 000
Tombouctou Yoobouber
35 000
34 500
19 000
20 000
15 000

Commentaire général : Tendance générale : baisse de prix des céréales avec une bonne campagne en perspectives et déjà l'arrivée de certaines nouvelles récoltes. Certaines baisses sont déjà significatives autant pour les céréales sèches que le riz, atteignant jusqu'à -37%. Toutefois le mil ne connaît pas encore de baisse significative car la récolte n'est pas généralisée.

Bamako : Baisse générale de prix : -6 % pour le mil ; -25% pour le sorgho ; -20% pour le maïs ; -32% pour le riz Gambiaka et -22% pour le riz importé. Ces baisses s'expliquent par les premières récoltes sur les marchés d'approvisionnement ce qui se répercute sur le marché de consommation de Bamako.

Kayes : Les prix des céréales, excepté le riz Gambiaka, sont en baisse par rapport au mois passé, de -7% pour le riz importé ; -3% pour le mil ; -22% pour le sorgho et -24% pour le maïs. La baisse s'explique par l'apparition de nouvelles productions en sorgho et maïs et par la faiblesse de la demande. Le prix du riz Gambiaka est stable à cause de sa rareté.

Sikasso : Seul le mil reste stable. Baisse des autres céréales avec les nouvelles récoltes qui ont fait augmenter l'offre. La baisse est respectivement de -20% pour le maïs et le sorgho ; -12% pour le riz local Gambiaka et -8% pour le riz importé. Ségou : Stabilité du riz importé, par contre, baisse pour les autres céréales : -37,5% sur le sorgho ; -34% sur le maïs ; -31% sur le riz Gambiaka et -6% sur le mil. Ces baisses font suite aux nouvelles récoltes (perspectives d'une bonne campagne).

Mopti : Suite des légères baisses de prix amorcées depuis octobre à l'exception du mil : -7% sur le sorgho ; -6% sur le maïs ; -4% sur le riz Gambiaka ; -1,5% sur le riz importé. Hausse du mil de +3% : l'offre est en baisse en attendant les récoltes.

Gao : Stabilité du riz Gambiaka et du maïs, hausse du mil de +20% et baisse de -3% du riz importé et -6% du sorgho, avec l'arrivée timide des nouvelles récoltes. La hausse du mil fait suite à la baisse de l'offre depuis les zones d'approvisionnement.

Tombouctou : Fluctuations diverses : stabilité du riz importé, hausse du riz local et du sorgho, baisse du mil (-5%) et du maïs (-17%), à la faveur de la reprise du transport fluvial. La hausse est de +1,5% pour le riz local et +5% pour le sorgho.