Burkina Faso + 2 more

Point sur la situation alimentaire au Sahel - Suivi de campagne no 73 : point début mai 2007

Source
Posted
Originally published

Attachments

Evolution générale : Relative stabilité : légères variations des prix à la baisse ou à la hausse

1- PRIX DES CEREALES : pour le sac de 100 kg, en FCFA (prix à la consommation)

1-1- BURKINA FASO
APROSSA - AFRIQUE VERTE BURKINA
Source : Réseau des animateurs

Région
Marché de référence
Riz importé
Mil Local
Sorgho Local
Maïs Local
Ouagadougou Sankaryaré
24 000
12 000
12 000
8 500
Mouhoun (Dédougou) Dédougou
24 000
10 500
10 000
8 500
Kossi (Nouna) Grand Marché de Nouna
24 000
9 500
9 000
8 500
Gourma (Fada) Fada N'Gourma
25 000
11 500
11 000
9 000
Centre-Est (Tenkodogo) Pouytenga
24 000
11 000
10 000
9 000
Sahel (Dori) Dori
28 000
13 000
12 000
10 000
Bam (Kongoussi) Kongoussi
24 000
12 000
11 500
9 000

Commentaire général sur l'évolution des prix : En l'intervalle d'un mois, on passe d'une tendance à la hausse des prix vers une baisse, ramenant les prix au même niveau qu'en mars. Cette légère perturbation est quasi générale (régions et spéculations). L'activité pluviométrique observée sur la période porte à croire que la saison pluvieuse s'annonce.

Mouhoun : Les opérateurs de Ouahigouya, Koudougou et Ouaga qui s'approvisionnent habituellement dans la zone ont ralenti les achats. Les stocks n'ont plus de preneurs ; cela entraîne une baisse des prix du mil - 4,5% et du sorgho : - 5%.

Kossi : La baisse de la demande des opérateurs induit une baisse des prix de -9,5% pour le mil et de -10% pour le sorgho. Le maïs, très demandé à Solenzo, augmente de +6% mais son prix reste inférieur à ceux du mil et du sorgho blanc.

Gourma : Les mils et sorghos n'ont pas varié sur la période. Seul le prix du maïs baisse de -10%. Cela s'explique par son déstockage par crainte d'une détérioration ou d'une chute des prix pendant l'hivernage qui s'annonce.

Centre - Est (Tenkodogo, Boulsa, Koupéla, Zorgho) : L'activité pluviométrique d'avril a été intense, annonçant une installation précoce de l'hivernage. Les opérateurs déstockent massivement, ce qui engendre une baisse des prix : -8 % sur le mil, -13% sur le sorgho et -14% sur le maïs.

Sahel : A l'exception du mil qui est stable, les autres céréales sont en baisse : - 4% pour le sorgho et -13% pour le maïs. Cela s'explique par l'inondation des marchés en céréales suite à la baisse des prix dans les régions d'approvisionnement.

Bam : Baisse générale des prix pour les céréales : -4% pour le mil et le sorgho et -5 % pour le maïs par suite de transfert massif de stock de la Boucle du Mouhoun tant par les commerçants que des OP (banques de céréales).