Burkina Faso + 6 more

Note Information Sécurité Alimentaire NISA - mai 2007 : Situation alimentaire dans le Sahel et en Afrique de l'Ouest

Source
Posted
Originally published

Attachments

Une situation alimentaire globalement bonne à l'entrée de la période hivernale 2007

1. Des perspectives alimentaires intéressantes pour le moment

Comme cela a été confirmé lors de la dernière réunion du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA), tenue à Paris les 5 et 6 Avril 2007, la production céréalière totale des pays du CILSS pour la campagne agricole 2006-07 est de 15 102 000 tonnes. Cette production traduit une augmentation de 3% par rapport à la production de la campagne 2005-2006 et de 19% comparativement à la moyenne des cinq dernières années.

A la faveur de cette production satisfaisante, les marchés céréaliers semblent globalement bien approvisionnés. Ainsi, la tendance générale à la stabilisation des prix, observée en mars-avril, semble se confirmer. Dans certains pays comme le Burkina Faso et le Mali, certaines sources d'information indiquent même une tendance générale à une légère baisse des prix en cette période marquant la fin des achats institutionnels pour l'approvisionnement des stocks nationaux de sécurité.

Il est cependant à noter quelques exceptions à cette tendance générale. Ainsi dans certaines zones ou pays l'on observe une tendance à la hausse des prix comme c'est notamment le cas :

- Des zones rurales en Mauritanie ;

- Des zones de Dosso et de Agadez au Niger pour le sorgho et le mil ;

- Du Sénégal où l'approvisionnement des marchés est de plus en plus faible avec l'amenuisement des stocks commerciaux et familiaux ;

- A l'Est du Tchad où les flux normaux de ravitaillement sont perturbés par les conflits.

Au-delà de ces exceptions, la situation d'ensemble des marchés offre des perspectives favorables pour un accès des populations aux vivres.

De même la situation acridienne paraît relativement calme en ce début d'hivernage. En dépit de menaces dans la région centrale (Erythrée, Arabie Saoudite, Soudan), aucune alerte n'est signalée actuellement au Sahel et en Afrique de l'Ouest. Le bulletin de la FAO sur le criquet pèlein,(http://www.fao.org/ag/locusts/common/ecg/562_fr_DL343f.pdf) ne signale qu'un risque léger de quelques essaims qui pourraient se déplacer à partir de la région centrale et traverser le Sahel en direction du Niger, du Mali et de la Mauritanie. Mais aucun développement significatif n'est attendu d'ici à la mi-juin 2007.

Dans les pays du golfe de Guinée et dans les zones soudaniennes des pays sahéliens (sud du Mali, Burkina Faso, Tchad), les premières pluies enregistrées du début avril au 20 mai ont été globalement normales ou excédentaires par endroits en rapport à la moyenne (1995-2006). Dans les pays du golfe de Guinée, les semis des cultures sont en cours alors que dans les pays du Sahel l'activité dominante reste la préparation des sols, avec par endroits dans les zones soudaniennes un début timide des semis de maïs et de coton.

Les prévisions climatiques saisonnières en cours d'élaboration donneront plus de précisions sur les tendances pluviométriques à partir de juin.

En conclusion, l'analyse de la situation actuelle indique que pour le moment il n'y a pas d'alerte particulière à lancer pour tous pays du Sahel à l'exception de l'Est du Tchad. A ce sujet et comme cela a été le cas pour le Niger, une clarification vient d'être apportée tout récemment en réponse à des déclarations similaires sur une éventuelle situation d'urgence au Burkina Faso http://www.foodsecurity.org//medias/File/Clarifications_FS_BurkinaMai07_doc(1).pdf).