Burkina Faso + 5 more

Le Canada s’engage à accroître sa participation au développement du Sahel

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Communiqué de presse

Le 20 octobre 2020 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le Canada est profondément préoccupé par la détérioration de la situation de sécurité au Sahel et est déterminé à en minimiser les répercussions sur les populations de la région, ainsi qu’à répondre aux besoins croissants des personnes les plus vulnérables.

Aujourd’hui, lors d’une table ronde ministérielle virtuelle sur la situation humanitaire au Sahel central, la ministre du Développement international, l’honorable Karina Gould, s’est engagée à bonifier l’aide internationale du Canada dans la région, et notamment de mettre en place des programmes bilatéraux d'aide au développement avec le Tchad et le Niger.

La ministre a également annoncé 4 nouveaux projets au Burkina Faso, lesquels visent à combler les lacunes critiques en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs, de sécurité alimentaire et de résilience agricole face aux changements climatiques, le tout dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Ensemble, ces engagements, ainsi que les programmes courants, permettront de répondre aux besoins humanitaires, de sécurité et de développement des personnes les plus vulnérables et à risque du Sahel, notamment celles qui sont les plus touchées à la fois par la pandémie de COVID-19 et par les conséquences des changements climatiques.

Citations

« Nous devons répondre à la crise provoquée par la COVID-19. Nous restons engagés, aux côtés de partenaires en développement, à répondre aux besoins des populations vulnérables et à renforcer la protection des populations du Sahel, notamment des femmes et des filles. » - Karina Gould, ministre du Développement international

Faits en bref

  • À ce jour en 2020, le Canada a accordé 20,6 millions de dollars en aide humanitaire dans la région du Sahel central.

  • Entre 2018 et 2019, l’aide au développement du Canada accordée aux pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Tchad, Mali, Mauritanie et Niger) s’est élevée à 281,1 millions de dollars.

  • En juin 2020, le Canada a annoncé qu’il se joindrait à la Coalition internationale pour le Sahel afin d’aider celle-ci à faire avancer ses priorités en matière de paix et de sécurité, de développement économique et social, de gouvernement inclusif, d’égalité des genres et de lutte aux changements climatiques.

  • La Coalition internationale pour le Sahel est un groupe qui vise à faciliter la coordination et l’interaction entre les différentes dimensions de l’action internationale pour soutenir les pays du G5 Sahel.

Produits connexes
Document d’information

Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il accordera 15,2 millions de dollars supplémentaires en aide au développement pour répondre aux besoins croissants au Burkina Faso.

Fonds des Nations Unies pour la population : Jusqu’à 5 millions de dollars

Ce financement contribuera à maintenir l’accès à des services essentiels de planification familiale et à des informations de qualité sur la santé reproductive des hommes et des femmes, ainsi que des filles en âge de procréer, dans 8 régions du Burkina Faso.

Organisation mondiale de la Santé : Jusqu’à 2,2 millions de dollars

Ce financement permettra de fournir des services de santé aux populations touchées par la pandémie de COVID-19 au Burkina Faso grâce à des soins de santé primaires, comme ceux liés à la santé sexuelle et reproductive.

Programme alimentaire mondial des Nations Unies : Jusqu’à 5 millions de dollars

Ce financement sera consacré à un programme d’alimentation scolaire qui contribuera à l’élimination systématique des obstacles liés à l’éducation des enfants, en particulier chez les filles, dans les régions prioritaires du Burkina Faso.

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture : Jusqu’à 3 millions de dollars

Ce financement permettra d’améliorer la sécurité alimentaire au Burkina Faso et de renforcer la résilience des communautés agro-silvo-pastorales touchées à la fois par la pandémie de COVID-19 et par les effets des changements climatiques.

Liens connexes

Personnes-ressources

Guillaume Dumas
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement international
Guillaume.Dumas@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada – Affaires mondiales Canada