Burkina Faso

Le bulletin trimestriel d'information sur la sécurité alimentaire au Burkina Faso

Source
Posted
Originally published

Attachments

Le ministre de l'Agriculture, de l'Hydraulique et des Ressources Halieutiques Monsieur Laurent SEDOGO a procédé au lancement de la campagne agricole 2008-2009 à Peniro un village du département de Kampti dans la province du Poni le 30 mai 2008. C'était en présence des membres du gouvernement, des gouverneurs des régions, des cadres du ministère et bien d'autres invités.

Placée sous le thème « la promotion des intrants pour l'intensification des productions agricoles » la campagne agricole 2008-2009 s'annonce dans un contexte national et international marqué par une hausse vertigineuse des prix des produits agricoles. En effet, les stocks céréaliers sont à leur niveau le plus bas depuis ces 30 dernières années, et les prix des denrées alimentaires n'ont pas connu un tel niveau élevé. Ainsi dans le monde la vie chère a été exacerbée par la hausse vertigineuse des prix des denrées alimentaires créant des remous sociaux parfois violents. Face à cette situation, la campagne en cours doit être à même de répondre à la question, de rendre disponible des produits alimentaires pour le bonheur de l'ensemble des burkinabé. Ainsi l'objectif affiché pour cette présente campagne est de produire 4 232 000 tonnes de céréales et 600 000 tonnes de coton. Les productions céréalières connaîtront un accroissement de plus de 13% avec un accent particulier sur le riz et le maïs qui passeront respectivement de 100% et 17%. Pour atteindre ces résultats, le gouvernement s'est engagé à :

- distribuer des semences améliorées aux producteurs (7000 t de semences sont prévues pour 260 000 ménages les plus vulnérables).

- faciliter l'accès au matériel agricole, une subvention de 50% a été faite sur le matériel agricole de type Team 9

- faciliter l'accès aux engrais : le gouvernement avec l'appui des partenaires a mis à disposition 7 milliards de FCFA pour l'achat des engrais permettant d'acquérir en urgence 11 000 t de NPK et 9000 t d'urée

- assurer un meilleur encadrement des producteurs par la mise en oeuvre des bonnes pratiques agricoles ;

- assurer l'écoulement des stocks de céréales produits, à travers la facilitation au décorticage, au stockage et à la distribution de certaines semences telles que le riz.

La facture de l'importation du riz faut-il le rappeler coûte annuellement à notre pays 40 milliards de F CFA et le gouvernement tient à réduire non seulement cette facture mais envisage à terme une autosuffisance nationale en cette céréale et pourquoi pas son exportation. Ainsi Monsieur le Ministre Laurent SEDOGO a assuré les producteurs en soulignant que les concertations sont en cours avec tous les acteurs de la filière en vue d'assurer l'écoulement de tous les stocks mais aussi arrêter un prix plus incitateur. Le choix de la région du Sud Ouest pour le lancement de la campagne s'explique par le fait que la région regorge d'énormes potentialités en matière de production de riz dans les bas-fonds mais qui sont faiblement exploitées. A cet effet, le Ministre a indiqué que les projets et programmes s'attellent à appuyer les producteurs de cette région pour une mise en valeur efficiente de ces potentialités faisant de cette région un des pôles principaux de productions céréalières et principalement du riz.

NACAMBO Mamoudou

Direction de la communication et de la Presse Ministérielle (DCPM/MAHRH)