Burkina Faso + 7 more

Lancement : La chanson du Sahel illustre le patrimoine culturel de la région dans un contexte de crise

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Attachments

Les Nations Unies se joignent à des artistes sahéliens de renommée internationale afin de produire ‘The Sahel Song’ - une composition vocale et instrumentale de cinq minutes, pour attirer l'attention sur la crise actuelle au Sahel et sur la résilience de ses populations.

Ecouter la chanson : https://soundcloud.com/unocha/the-sahel-song
Visionner la vidéo ‘making-of’ : https://youtu.be/IWnGa7x7g1M
Faire un don : https://crisisrelief.un.org/t/west-and-central-africa

11 octobre 2021 : Aujourd'hui, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UN OCHA) et les artistes sahéliens Vieux Farka Touré (Mali), Amadou et Mariam (Mali), Oumy Gueye (Sénégal), Tal National (Niger), Songhoy Blues (Mali) et Bassekou Kouyate (Mali) ont lancé The Sahel Song.

Cette composition unique de cinq minutes attire l'attention sur la crise au Sahel, tout en mettant en valeur le riche patrimoine musical de la région.

La crise au Sahel est l'une des urgences qui se développent le plus rapidement dans le monde.
Cette année, près de 29 millions de personnes ont besoin d'une assistance et d'une protection vitales, soit 5 millions de personnes de plus que l'année dernière.

"Cette chanson rend hommage à la résilience, la générosité, la solidarité et la force dont les Sahéliens continuent de faire preuve malgré la crise qui les entoure, ainsi qu’à leur musique vibrante et leur patrimoine culturel", a déclaré Bounena Sidi Mouhamed, Chef adjoint du Bureau régional de OCHA pour l'Afrique occidentale et centrale.

M. Vieux Farka Touré, musicien malien très respecté et ardent défenseur du Sahel, a accepté d'écrire, de produire et d'enregistrer la chanson. D'éminents musiciens sahéliens de la région et d'ailleurs se sont joints au projet, prêtant leur voix et leur musique afin de sensibiliser le public.

Leurs paroles s'adressent en particulier aux jeunes, qui constituent une majorité de la démographie sahélienne.

"La jeunesse doit faire preuve de courage, de force et lutter contre cette crise. La paix et la solidarité sont instrumentales. Si nous construisons la paix aujourd’hui, demain nos enfants s'épanouiront", a déclaré M. Farka Touré. "La musique est la meilleure manière de faire passer des messages. Eveiller les consciences est d'une importance capitale. Cela a un fort impact sur ce qui se passe dans nos pays."

Les artistes partagent un message de paix, de solidarité et d'espoir pour un avenir prospère au Sahel, dans lequel chacun a la possibilité de s'épanouir. Pour atteindre cet objectif, un engagement et un investissement continus sont nécessaires.

La situation humanitaire au Sahel se détériore rapidement. Les besoins des populations de la région ont atteint des niveaux sans précédent. La vulnérabilité augmente en raison de

l'escalade des conflits, de l'insécurité alimentaire croissante, de la multiplication des urgences climatiques et de la pandémie.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Au Sénégal:
Naomi Frerotte,
+33 6 20 81 87 15,
E-mail: frerotte@un.org

A la Haye:
Belinda Gurd
+31 6 34 38 23 62
E-mail: gurd@un.org

Notes aux rédacteurs:

• Les artistes ont accepté de contribuer à la chanson en faisant don de leurs talents.
Leurs contributions sont classées en tant que "travail à la commande", étant entendu qu'ils renoncent à toute propriété du master et d'édition de l'enregistrement et de la chanson sous-jacente.

• Le Sahel fait référence au Burkina Faso, au nord du Cameroun (région de l'ExtrêmeNord), au Tchad, au Mali, au Niger et au nord-est du Nigeria (États de Borno, Adamawa et Yobe). Les données concernant l'insécurité alimentaire et la nutrition incluent également la Mauritanie et le Sénégal.

• Le conflit est la cause principale de l'augmentation des besoins et des déplacements dans la région. La détérioration rapide de la situation dans le Sahel central et le bassin du lac Tchad menace la vie des populations et a un impact dévastateur sur leurs moyens de subsistance. Entre 2015 et 2020, le nombre d'attaques violentes a été multiplié par huit dans le Sahel central et a triplé dans le bassin du lac Tchad. Les incidents de sécurité, les attaques et les enlèvements sont une réalité quotidienne pour des millions de civils et de travailleurs humanitaires sur le terrain.

• L'aggravation de l'insécurité affecte les activités et le personnel humanitaires. Les travailleurs humanitaires sont de plus en plus exposés au danger, avec 315 personnes enlevées et tuées rien que l'année dernière. L'insécurité a imposé la suspension des opérations humanitaires dans certaines localités, privant ainsi les communautés affectées d’une aide vitale. Les communautés vivant dans les zones rurales reculées sont déjà confrontées à des besoins chroniques. Exposées à la violence et à l'insécurité, elles glissent rapidement vers une crise profonde.

• Les civils pris en étau entre les groupes armés, les violences intercommunautaires et les opérations militaires, les contraignant à fuir leur foyer pour se mettre en sécurité. A travers le Sahel, le nombre de personnes forcées de fuir atteint 5,5 millions1 , plus que jamais auparavant. Les déplacements à grande échelle mettent davantage à l'épreuve les services sociaux de base déjà fragiles, tels que les soins de santé, l'éducation et l’accès aux ressources naturelles qui se raréfient.

  • 1 Nombre de réfugiés et de personnes déplacées internes.
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.