Burkina Faso + 2 more

HSM | 2021 Suivi de la situation humanitaire dans la zone des trois frontières : Insécurité et vulnérabilités Province du Yagha, Région du Sahel, Burkina Faso

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Contexte & méthodologie

Depuis le début de la crise sécuritaire au Mali en 2012, la zone frontalière entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger est caractérisée par un climat d’insécurité du fait de la présence de groupes armés, la criminalité et la montée de tensions entre les communautés. L’accès aux populations affectées est limité dans certaines localités en raison de la situation sécuritaire, du mauvais état des infrastructures et des conditions géographiques difficiles. Afin de pallier le manque d’information sur ces localités, REACH, en collaboration avec les clusters et les groupes de travail humanitaires, a mis sur pied un suivi mensuel de la situation humanitaire dans les départements situés dans la zone frontalière. Ce suivi a pour objectif de donner un aperçu de la sévérité relative des besoins multisectoriels entre les zones géographiques et de leur évolution. Cette fiche d’information a notamment pour objectif d’évaluer les conséquences de l’insécurité liée aux activités de groupes armés dans la province du Yagha (Région du Sahel, Burkina Faso). L’ensemble des produits liés à cette évaluation sont disponibles sur le Centre de Ressources de REACH.

Contexte & méthodologie La méthodologie employée par REACH afin de collecter des informations dans la zone Trois Frontières est la méthodologie dite “Zone de Connaissance / Area of Knowledge”. Cette méthodologie a pour objectif de collecter, d’analyser et de partager des informations actualisées concernant les besoins humanitaires dans l’ensemble de la région, y compris dans les zones difficilement accessibles. Les informations collectées concernent les besoins humanitaires multisectoriels, l’accessibilité des services de base et les dynamiques de déplacement. Les données ont été collectées au niveau des localités, à travers des entretiens avec des informateurs clés (IC), et agrégées au niveau de la localité, du cercle et de la région. Un second volet a permis, au travers de groupes de discussion ou d’entretiens semi-directifs, de collecter des informations qualitatives sur une thématique spécifique choisie selon l’évolution du contexte et des besoins en informations rapportés par la communauté humanitaire.

Cette fiche d’information présente les résultats de la collecte de données couvrant la province du Yagha (Région du Sahel, Burkina Faso) ayant eu lieu entre le 8 et le 29 septembre 2021. Au total, 41 IC ont été consultés et 33 localités ont été évaluées. Sauf indication contraire, les réponses apportées par les IC se réfèrent à la majorité de la population de la localité dans une période de trente jours précédant l’entretien avec l’IC. L’unité d’analyse est la localité, et les résultats sont à lire en « % de localités ». La couverture actuelle de l’évaluation est limitée, et les résultats présentés ci-dessous doivent être considérés comme indicatifs.

Résultats clés

  • Présence accrue de retournés dans la province du Yagha: dans 18% des localités évaluées contre 8% en mai 2021. Ces mouvements de retour pourraient cependant constituer des mouvements pendulaires liés aux récoltes.

  • Des inquiétudes de protection toujours présentes, bien que moins importantes que lors de la dernière évaluation.

  • Un accès aux moyens d’existence très affecté par la situation d’insécurité, notamment pour les activités d’orpaillage et d’élevage, avec des conséquences en matière de sécurité alimentaire.

  • Un bon accès aux infrastructures socio-communautaires, mais des problématiques localisées dans les communes de Solhan et Mansila en raison de l’insécurité.