Burkina Faso + 2 more

HSM | 2021 Suivi de la situation humanitaire dans la zone des trois frontières : Vulnérabilité face aux épidémies Région de l’Est, Burkina Faso

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Contexte & méthodologie

Depuis le début de la crise sécuritaire au Mali en 2012, la zone frontalière entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger est caractérisée par un climat d’insécurité du fait de la présence de groupes armés, la criminalité et la montée de tensions entre les communautés. L’accès aux populations affectées est limité dans certaines localités en raison de la situation sécuritaire, du mauvais état des infrastructures et des conditions géographiques difficiles.

Afin de pallier le manque d’information sur ces localités, REACH, en collaboration avec les clusters et les groupes de travail humanitaires, a mis sur pied un suivi mensuel de la situation humanitaire dans les départements situés dans la zone frontalière. Ce suivi a pour objectif de donner un aperçu de la sévérité relative des besoins multisectoriels entre les zones géographiques et de leur évolution. Cette fiche d’information a notamment pour objectif d’étudier plus spécifiquement la vulnérabilité aux épidémies dans la région de l’Est du Burkina Faso. L’ensemble des produits liés à cette évaluation sont disponibles sur le Centre de Ressources de REACH.

Contexte & méthodologie La méthodologie employée par REACH afin de collecter des informations dans la zone Trois Frontières est la méthodologie dite “Zone de Connaissance / Area of Knowledge”. Cette méthodologie a pour objectif de collecter, d’analyser et de partager des informations actualisées concernant les besoins humanitaires dans l’ensemble de la région, y compris dans les zones difficilement accessibles. Les informations collectées concernent les besoins humanitaires multisectoriels, l’accessibilité des services de base et les dynamiques de déplacement.

Les données ont été collectées au niveau des localités, à travers des entretiens avec des informateurs clés (IC), et agrégées au niveau de la localité, du cercle et de la région. Un second volet a permis, au travers de groupes de discussion ou d’entretiens semi-directifs, de collecter des informations qualitatives sur une thématique spécifique choisie selon l’évolution du contexte et des besoins en informations rapportés par la communauté humanitaire.

Résultats clés

  • Un accès à l’eau satisfaisant dans la majorité des localités mais inégal entre les provinces, pouvant parfois être affecté par la situation sécuritaire en milieu rural, et par la pression sur les infrastructures en milieu urbain.

  • Des mesures d’hygiène parfois limitées, notamment en raison du manque d’agents nettoyants et des habitudes en matière de lavage des mains variables entre les provinces.

  • Une situation problématique en matière d’assainissement, avec une pratique fréquente de la défécation à l’air libre et un manque important d’installations sanitaires, à la fois en milieu rural et urbain.

  • Un accès satisfaisant aux services de santé de base, mais d’importantes vulnérabilités en matière de prise en charge des cas sévères de maladie.