Burkina Faso

Evaluation des besoins en abris, articles ménagers essentiels (AME) et logement, terre et biens (LTB) - Ville de Kaya, commune de Kaya, Province de Sanmatenga, Région Centre-Nord Burkina Faso, août 2021

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

INTRODUCTION

Depuis début 2019, une intensification des attaques des groupes armés dans les villages du nord-est du Burkina Faso a provoqué une détérioration des conditions sécuritaires et une dégradation du tissu économique et des moyens de subsistance des populations vivant dans la zone. Par conséquent, le pays a connu une augmentation rapide du nombre de personnes déplacées internes (PDI) dans le pays. Ainsi, on dénombrait 1 368 164 PDI au Burkina Faso en juillet 2021.

Ce phénomène a eu pour conséquence une hausse démographique importante dans plusieurs villes des régions considérées comme en crise humanitaire du Burkina Faso, y compris dans des zones où les conditions sécuritaires sont extrêmement volatiles. La commune de Kaya est particulièrement concernée par la crise de déplacement. Elle accueille désormais 109 007 PDI, dont une grande partie est installée dans les zones loties et non loties du centre-ville. Ces installations sont très variées. Certains PDI sont installées dans les sites aménagés de la ville de Kaya, d'autres en groupement spontanés. Ces deux types d'installation sont regroupés sous l'appellation de sites d'accueil temporaires (SAT). Enfin, un nombre important de ménages s'intègre au tissu urbain, au sein des communautés non déplacées, dans des abris loués, de familles d'accueil, ou en s'installant chez des proches. De plus, les communautés déplacées s’installent souvent dans des secteurs caractérisés par des conditions socioéconomiques très précaires, et s’implantent sans autorisation ou propriété sur les terres. L’ensemble de ces facteurs impliquent une importante pression sur les conditions de logement et d'accès à la terre dans les zones d’accueil.

MÉTHODOLOGIE

Financé par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), REACH a réalisé entre le 19 et le 30 juillet 2021 une collecte de données quantitative auprès de ménages PDI et non déplacés dans la ville de Kaya. Les données sur le nombre de ménages désagrégés par statut et secteur de la ville n'étant pas disponible, une analyse des densités de population urbaine a été réalisée à l'aide du logiciel probability sampling tool par un expert géomaticien de REACH. Sur la base de celleci, 25 points GPS (dit clusters) ont pu être générés aléatoirement par un programme informatique sur une représentation de la ville de Kaya, pour chaque statut. Dans chaque cluster, quatre enquêtes ménages sont à réaliser dans un périmètre de 200 mètres, via une méthode de sélection aléatoire des ménages (dite méthode du stylo). Des enquêteurs formés préalablement par REACH ont administré ces entretiens structurés, via le logiciel KOBO Collect.
L'objectif était de renseigner la stratégie du Cluster Abris et du sous cluster LTB, en matière de conditions de logement, d'accès aux AME et de LTB. Les données obtenues sont représentatives de la situation des ménages non déplacés et PDI de la ville de Kaya avec un niveau de confiance de 95% et une marge d'erreur de 10%. Cette analyse a été complétée par une revue de données secondaires.
Ce profil présente les principales tendances observées parmi les ménages PDI et non déplacés au niveau de la ville de Kaya.