Burkina Faso

Crise de Protection Burkina Faso: Note de plaidoyer de la Protection de l’Enfance mars 2020

Sources
Published
Origin
View original

Attachments

La crise au Burkina Faso a un impact profond sur les vies des enfants et de leurs communautés. En 2019, le pays a connu un nombre sans précédent de déplacés internes fuyant la violence et les attaques ciblées principalement dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, du Nord, de la Boucle du Mouhoun et de l'Est. Jusqu'à présent, 948000 personnes ont besoin de protection, dont plus de 559000 enfants (59 pourcent) et 765000 personnes sont des déplacés internes, dont 449119 enfants, une augmentation de 1200 pourcent depuis Janvier 2019. 1 La situation d'urgence au Burkina Faso évolue rapidement et touche la cohésion et les structures sociales avec plus de 95 pourcent des déplacés dans les communautés d'accueil. Cette crise de protection complexe est aggravée par les conditions climatiques imprévisibles, l'insécurité alimentaire, la pauvreté, et les faibles moyens de subsistance et gouvernance, ce qui intensifie les tensions internes.

Les enfants de tout âge sont vulnérables à la détresse psychosociale, à leur séparation de leurs tuteurs, à l'absence d'enregistrement à la naissance, à la violence basée sur le genre (VBG) incluant de hauts risques de viols, agressions sexuelles et prévalence du mariage des enfants, ainsi que le haut risque de pires formes de travail des enfants, recrutement d'enfants par des groupes armés et la traite d'enfants. L'accès aux soins, à l'alimentation nutritive, à l'eau potable et autres services sociaux a été gravement compromis, ayant une incidence sur tous les aspects de la vie des enfants – leur sécurité, santé et bien-être. Les enfants déplacés et leurs familles sont hébergés dans des communautés qui avaient un accès limité aux services sociaux même avant la crise actuelle ce qui pèse davantage sur une population déjà vulnérable.