Burkina Faso

Burkina Faso : Une délégation de la Croix-Rouge burkinabè reçue en audience

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
lundi 17 mai 2010

Le Premier Ministre Tertius Zongo a reçu en audience le 14 mai 2010 une délégation de la Croix-Rouge burkinabè, conduite par la présidente nationale, Bana Ouandaogo. La délégation est venue s'entretenir avec lui de la gestion de la crise née des inondations du 1er septembre 2009 et lui exprimer la reconnaissance et la satisfaction de son organisation pour les efforts qui ont été déployés par le gouvernement pour y faire face et venir en aide aux nombreux sinistrés. Elle a saisi l'opportunité de ces échanges pour saluer le soutien que le gouvernement apporte à son institution et formuler le souhait que se renforce davantage l'accompagnement dont elle bénéficie de la part de l'Etat burkinabè.

A sa sortie d'audience, la présidente de la Croix-Rouge a situé à la presse l'objet de l'entretien que sa délégation a eu avec le Chef du gouvernement. « Nous sommes venus féliciter le gouvernement pour tout ce qui a été fait pendant les inondations du 1er septembre 2009.... En tant qu'organisation humanitaire, nous avons été agréablement surpris et nous avons beaucoup apprécié tout ce que le gouvernement a fait », a souligné Bana Ouandaogo. Elle a salué l'implication personnelle du Président du Faso dans la crise afin que les sinistrés soient pris en charge. Cette implication a facilité selon elle, au niveau des humanitaires, notamment au niveau de la Croix-Rouge, la mobilisation des ressources.

Au-delà de ces sentiments de satisfaction et de remerciement que la délégation de la Croix-Rouge voulait traduire au gouvernement, elle voulait également remettre au chef du gouvernement deux rapports relatifs d'une part au bilan de la Croix-Rouge burkinabè dans l'exécution de ses plans et projets au titre de l'année 2009 et d'autre part au bilan de la gestion de la situation d'urgence du sinistre du 1er septembre 2009. Au titre de l'exécution de ses plans et projets, la Croix-Rouge burkinabè a injecté une enveloppe de 1 milliard 300 millions de FCFA. Pour ce qui est de la gestion des sinistres du 1er septembre, elle a dépensé au total 1 milliard 750 millions de FCFA pour venir en aide à 8000 familles vulnérables de Ouagadougou et des 14 provinces qui ont été touchées par les inondations.

Bana Ouandaogo a souligné que sa délégation a saisi l'occasion de ces échanges avec le Premier ministre pour attirer l'attention du gouvernement sur la nécessité d'augmenter la subvention que l'Etat burkinabè accorde à la Croix-Rouge. « La Croix-Rouge est nationale. Notre Etat qui a signé la convention de Genève et qui a reconnu la Croix-Rouge comme un organe d'utilité publique, auxiliaire des pouvoirs publics depuis 1962, se doit de la soutenir dans son fonctionnement quotidien. Nous avons demandé que la subvention qui est de 21 millions soit augmentée », a dit la présidente nationale de la Croix-Rouge burkinabè.

La délégation a en outre attiré l'attention du gouvernement sur la nécessité de faire en sorte que toutes les organisations concernées par les secours d'urgence, les ministères impliqués, s'approprient le plan de contingence élaboré par la Croix-Rouge et qui a été adopté en Conseil des Ministres. Elle a saisi l'occasion pour dire merci au gouvernement pour sa disponibilité et son soutien. « L'Etat burkinabè respecte les principes fondamentaux de la Croix-Rouge, l'indépendance, l'impartialité et la neutralité. Nous sommes une Croix-Rouge intègre, reconnue par l'Etat, qui ne s'immisce pas dans les affaires », a-t-elle souligné.