Burkina Faso

Burkina Faso : Rapport mensuel de monitoring de protection - Région de l'Est (Août 2021)

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Résumé

Le contexte sécuritaire de la région de l’Est a connu une dégradation par rapport au mois antérieur. En effet, 14 incidents ont été enregistrés dont 05 relatifs à l’atteinte au droit à la liberté et à la sécurité de la personne, 02 sur le droit à la propriété et 07 portant atteinte au droit à la vie. L’atteinte au droit à la vie représente plus de 54% des violations enregistrées. Cette augmentation a un lien avec lesreprésailles menées par des GANE contre les populations civiles qu’ils accusaient de collaboration avec les FDS. Selon ces groupes armés non étatiques, ces personnes auraient aidé les FDS à leur infliger de lourdes pertes lors des ratissages dans les zones frontalières avec le Togo, le Bénin et le Niger. Des violations ont également été commises au sein des communautés. Les victimes des incidents enregistrées sont au nombre de 420 composées de 94 hommes, 116 femmes et 210 enfants tous de la population hôte. Trois provinces sur les 5 que compte la région ont connu des incidents. Le Gourma avec 09 incidents, la Komondjari avec 04 incidents et la Tapoa 01 incident. Les communes de Gayéri, Foutouri (Komandjari) et Fada N’Gourma (Gourma) sont les plus touchées par les violations au cours du mois d’Aout 2021.
Les violations ont été à l’origine de 03 déplacements forcés. Les raisons évoquées sont : les exactions des GANE, la crainte des représailles, le sentiment d’insécurité, la prévention contre d’éventuelles violations.
De tout ce qui précède, une dégradation continue de la situation sécuritaire se dégage dû à l’activisme des groupes armés en dépit des opérations de sécurisation menées par l’armée et les Volontaires pour la Défense de la Patrie. La protection des personnes et leurs biens, l’assistance continue en alimentation, en abris, soins de santé et l’assistance psycho-sociale dans la région de l’Est demeurent une nécessité.