Burkina Faso

Burkina Faso : Rapport mensuel de monitoring de protection - Région de la Boucle du Mouhoun (Juillet 2021)

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. CONTEXTE/POINTS SAILLANTS

En cette période hivernale, le contexte sécuritaire de la Boucle du Mouhoun reste toujours marqué par une récurrence des menaces et autres actes d’intimidations suivis d’incidents ciblés contre les personnes ne se soumettant pas aux injonctions imposées aux populations civiles par les Groupes Armés Non Etatiques (GANE) dans les provinces de la Kossi et du Sourou. Ces incidents ont été, pour la majorité des cas, enregistrés dans les communes de Barani, de Kombori, de Gomboro et de Toéni qui demeurent les principales zones difficiles d’accès malgré le renforcement des opérations de sécurisation menées par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans la région. Dans les deux provinces couvertes par le monitoring, le besoin en terres cultivables reste une préoccupation majeure pour de nombreuses personnes déplacées sur les sites d’accueil en raison de l’insuffisance de surfaces exploitables à laquelle sont confrontées les communautés hôtes elles-mêmes. Cette situation constitue le motif d’importants mouvements pendulaires ou de retour effectués par des PDI vers les localités d’origine pour exploiter leurs champs en dépit des risques de protection liés à ces déplacements. Dans certaines localités sous menaces sécuritaires, les GANE auraient interdit aux populations tout accès à leurs champs, qu’ils auraient été utilisés pour abriter des bases logistiques ou pour servir de couloir de passage dans le cadre de leurs opérations.

En ce qui concerne la situation de protection dans la région, elle a été caractérisée par une hausse des incidents au cours de ce mois. Contrairement au mois précédent qui a enregistré 08 incidents de protection, ce sont au total 15 violations de droits (07 incidents dans la Kossi et 08 dans le Sourou) qui ont été identifiés et documentés, au cours de ce mois, grâce au monitoring de protection. Cette tendance s’expliquerait par la détermination des GANE à consolider leur présence dans leurs zones d’action et à contraindre les populations à adhérer à leur cause par voie de menaces et d’intimidations.

Quant à la typologie des incidents enregistrés, les menaces et intimidations demeurent les cas les plus récurrents (08), suivis des cas d’enlèvement (05) et de deux autres types d’incidents à savoir un (01) cas d’atteinte à la propriété et un (01) cas d’atteinte à l’intégrité physique.

En termes de mouvements de population, il faudrait noter que malgré la poursuite des mouvements pendulaires et de retour de certaines PDI dans leurs zones d’origine pour les travaux champêtres, des cas de déplacement primaire et secondaire ont également été enregistrés soit à titre préventif ou à la suite d’incidents liés aux actions des GANE.

Quant à la situation sanitaire liée à la maladie à Coronavirus dans la région, elle est marquée par la poursuite de la campagne de vaccination initiée par les autorités burkinabè sur toute l’étendue du territoire national. Du point de vue de la couverture vaccinale à la date du mercredi 13 juillet 2021, la Boucle du Mouhoun vient en tête avec un taux de couverture régionale de 48% sur un taux moyen national de 32%.