Burkina Faso

Burkina Faso : Rapport mensuel de monitoring de protection - Nord (septembre 2021)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Résumé

Le mois de septembre a été marqué par un contexte sécuritaire assez préoccupant dans la région du Nord. Douze (12) incidents ont été enregistrés dans les deux provinces d’intervention du projet dont un cas d’atteinte à la vie (l’explosion d’un IED dans le Loroum),l’attaque d’un quartier peulh de Hargo, commune de Titao ayant entrainé des mouvements de populations, 8 incidents de VBG, un cas d’atteinte à l’intégrité psychologique (intimidations d’une trentaine de femmes par des GANE) dans la province du Loroum et un cas de conflit communautaire (latent) à Séguenega.

Aussi, des mouvements de GANE dans plusieurs villages de la province du Loroum ont été signalés au cours de ce mois de septembre. Il en est de même dans les communes de Koumbri, Tangaye et Kain dans la province du Yatenga. Ces GANE tiennent des rencontres avec la population et leur imposent leur diktat consistant entre autres à leur imposer la restriction des libertés de mouvements et la spoliation des biens des populations. Dans la commune de Koumbri, les biens abandonnés par la population sont régulièrement pillés aussi bien par les GANE que par des civils non identifiés. On note également la récurrence des IED sur certains axes routiers comme Titao-Toulfé et Titao-Ingané, dans la province du Loroum.

Sur le plan sanitaire, la région du Nord n’a pas enregistré de nouveaux cas de COVID-19 au cours du mois de septembre. Néanmoins, les sensibilisations se poursuivent sur le terrain par nos équipes.

De façon générale, les conditions de vie des PDI dans la zone de couverture, particulièrement dans les communes de Ouahigouya, Titao et Séguenega demeurent toujours préoccupantes avec l’insuffisance des vivres et des abris. Ces PDI, par manque de sources de revenus, sont toujours dépendantes de l’assistance qui d’ailleurs est insuffisante.