Burkina Faso

Burkina Faso : Rapport mensuel de monitoring de protection - Nord (Août 2021)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Résumé

Au cours du mois d’août, le contexte sécuritaire a été relativement calme dans la région du Nord. Deux (2) incidents ont été enregistrés dans les deux provinces d’intervention du projet comparativement au mois de juillet qui a connu dix (10) incidents. Ces deux incidents ont concerné 2 cas d’atteinte à la vie avec 4 victimes dans les communes de Titao dans le Loroum et à Koumbri dans la province du Yatenga.

Au regard de la dégradation de la situation sécuritaire constatée ces derniers temps dans les autres régions, notamment le Sahel et la Boucle du Mouhoun, la région du Nord n’est pas à l’abri d’une recrudescence des incidents sécuritaire avec une forte incidence sur la situation de protection, au regard de sa proximité avec ces régions.
Aussi, il faut aussi noter la présence des GANE dans les forêts de certaines communes comme Tangaye, Koumbri, Kain et Thiou où ils imposent leur diktat sur les populations dont les libertés sont restreintes et éprouvent du mal à exploiter leurs champs.

Quant aux PDI dans les communes de Ouahigouya, Titao et Séguenega, leurs conditions de vie demeurent toujours préoccupantes en cette période de soudure car les besoins en vivres se posent avec acuité. A cela, il faut ajouter le projet de relocalisation des PDIs venues de Nogo, dans le Loroum et logées au Lycée Privé Naaba Tigré de Ouahigouya, et de celles de l’ex-IRA, toujours à Ouahigouya, qui nécessite une célérité de la part des acteurs humanitaires au regard de la date de rentrée des classes et des conditions de logement de ces PDIs.

Sur le plan sanitaire, la région du Nord n’a pas enregistré de nouveaux cas de COVID-19 au cours du mois d’août. Néanmoins, les sensibilisations se poursuivent sur le terrain par nos équipes. En plus de ces sensibilisations sur la COVID, il faut noter la nécessité d’ajouter celles liées au cholera car deux cas ont déjà été détectés à l’Est du pays.
Sur le plan sociopolitique, une manifestation des commerçantsa été organisée le 13 août 2021 à Ouahigouya pour protester contre l’augmentation des loyers des boutiques par la mairie. A cette occasion, des biens privés appartenant au Maire de la ville ont été saccagés.

De façon générale, les conditions de vie des PDI dans la zone couverte demeurent toujours préoccupantes dans ce mois d’août car l’assistance apportée par les acteurs humanitaires apparait en dessous des besoins des PDI.