Burkina Faso

Burkina Faso: Rapport de monitoring de protection - Juillet 2021 région du Nord

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. CONTEXTE/POINTS SAILLANTS

Le contexte sécuritaire de la région du Nord dans ce mois de juillet demeure toujours préoccupant comparativement aux mois précédents. Desincidents, tant au niveau individuel que collectif ont été enregistrés dans la zone d’intervention, à savoir les provinces du Loroum et du Yatenga. Ainsi, huit (08) incidents dont un (01) cas d’enlèvement, trois (3) cas d’atteinte à la vie, trois (3) cas d’atteinte à l’intégrité physique, un (1) cas de déplacements forcés des populations ont été rapportés à travers le monitoring de protection. Ces incidents ont concerné particulièrement les communes de Titao et de Ouindigui dans le Loroum et Ouahigouya dans le Yatenga. En plus de ces incidents, il faut signaler la présence régulière des GANE dans les villages de certaines communes comme Sollé, Banh et Tangaye qui circulent librement et imposent leur loi à savoir le port du voile intégral pour les femmes et les pantalons courts et la barbe pour les hommes.

Selon les informations issues du monitoring de protection, les conditions de vie des PDI restent toujours préoccupantes en cette période de soudure. Dans certains villages qui sont encore habités, les populations ont du mal à exploiter leurs champs à cause des menaces des GANE d’où leurs difficiles condition de vie.

Notons que durant la période concernée, les Forces de Défense et de Sécurité ont mené des frappes aériennes sur les positions des GANE dans les villages de Tougrebouli et de Toulfé dans la province du Loroum.

Sur le plan sanitaire, la région du Nord n’a pas enregistré de nouveaux cas de COVID 19 au cours du mois de juillet. Néanmoins, les sensibilisations se poursuivent sur le terrain par nos équipes.

Sur le plan sociopolitique, une manifestation des populations a été organisée le 03 juillet 2021 à Ouahigouya sur appel du Chef de file de l’opposition politique (CFOP). Cette manifestation, à l’instar des autres régions du pays, avait pour objectif d’interpeler les autorités au plus haut sommet sur la gestion sécuritaire du pays