Burkina Faso + 2 more

Burkina Faso, Mali et Ouest du Niger - Aperçu Humanitaire (à la date du 25 Juillet 2022)

Attachments

Le contexte humanitaire dans la zone transfrontalière entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger continue de se détériorer. Les tendances sécuritaires montrent une augmentation continue du nombre d'incidents, avec 397 incidents durant le mois de mai, causant la mort de 968 personnes. La violence a de graves répercussions sur les moyens de subsistance fragiles et la capacité des personnes à subvenir à leurs besoins et met à l’épreuve les services sociaux de base déjà faibles. De plus en plus de personnes fuient leur foyer pour se réfugier dans les champs ou les villages voisins, parfois à plusieurs reprises. 2,4 millions de personnes sont déplacées internes au Burkina Faso, au Mali et au Niger, et 140 000 sont des réfugiés.

Au Burkina Faso, les régions du Sahel et du Centre-Nord, les plus touchées, comptent à elles seules près de 1,9 millions de déplacées internes. Les déplacements à grande échelle ont un fort impact sur les ressources naturelles déjà rares, avec des conséquences négatives à la fois sur la population déplacée et les communautés d'accueil, renforçant le risque de compromettre la cohésion sociale. 7,3 millions de personnes seront en situation d'insécurité alimentaire grave pendant la période de soudure de juin à septembre.

Alors que les familles et les ménages luttent pour obtenir de la nourriture, 600 000 enfants souffrent de malnutrition sévère. 6 695 écoles et 289 centres de santé ne sont pas fonctionnels en raison de l'insécurité et de la violence, ce qui prive les communautés d'un accès à l'éducation et à la santé. 13 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire, dont 9,6 millions de personnes ciblées par l'assistance. Cependant, après plus de la moitié de l'année, seuls 23 % des fonds requis pour la réponse humanitaire ont été reçus.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.