Burkina Faso

Burkina Faso : Key Message Update - Normalisation de la situation alimentaire des ménages, octobre 2018

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Messages clés

  • Les pluies se sont poursuivies dans la première décade d’octobre avec une répartition spatio-temporelle satisfaisante. Cette fin normale à tardive des pluies favorise la maturation des semis tardifs. Dans l’ensemble, les récoltes sont effectuées à des taux compris entre 50 et 75 pour cent pour le maïs et le niébé et autour de 25 pour cent pour le mil et le sorgho.

  • L’alimentation des ménages s’est normalisée avec l’accès aux nouvelles récoltes. De même, leurs revenus s’améliorent avec la mise à marché des nouveaux produits, notamment le niébé et l’arachide. Par ailleurs, les dernières opérations de distribution de cash ou de vivres par les acteurs humanitaires se sont poursuivies jusqu’en octobre dans les zones de moyens d’existence 8, 7 et 5 et permettent aux bénéficiaires de ne pas brader leurs récoltes.

  • Sur les marchés, les prix des céréales de base (mil, sorgho, maïs) ont amorcé une tendance à la baisse comparativement au mois précédent. Leurs niveaux restent dans l’ensemble stable par rapport à l’année passée, mais en légère hausse comparativement à la moyenne quinquennale : 14 pour cent pour le maïs, 17 pour cent pour le mil et 18 pour cent pour le sorgho. Les prix aux producteurs du niébé et de l’arachide coque enregistrent chacun une hausse de 16 pour cent par rapport à la moyenne.

  • La situation sécuritaire s’est détériorée au cours des deux derniers mois avec la multiplication des attaques terroristes (21 attaques) dans les zones frontalières, en particulier dans les provinces de la Kompienga, de la Komandjari (région de l’Est) et du Soum (région du Sahel). OCHA (octobre 2018) estime à 38982, le nombre de déplacés internes principalement dans la province du Soum.