Burkina Faso

Burkina Faso: iMMAP/DFS COVID-19 Analyse de Situation (juin 2021)

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

POINTS ESSENTIELS

Cas confirmés 13 489

Décès 166

Tests 210 998

Aperçu épidémiologique

La baisse des nouveaux cas de COVID-19 amorcée depuis le mois de février se confirme toujours. 50 nouveaux cas confirmés ont été enregistrés en juin 2021, portant le total des cas confirmés à 13 489. Au mois de mai le pays avait enregistré 118 nouveaux cas confirmés. Les cas actifs ont aussi connu une baisse importante, 12 au mois de mai, s’établissant à 9 à la fin du mois de juin. Aucun nouveau décès n’a été déploré au cours du mois.
Le nombre d’échantillons analysés a connu une hausse de 16% par rapport au mois précédent ; le voyage reste le principal motif de diagnostic COVID-19 dans le pays. Le programme de vaccination est en cours avec 30 479 doses déjà administrées.
Le pays a également reçu une dotation supplémentaire de 151 200 doses de vaccin Johnson et Johnson.

Mesures d’endiguement et de prévention

Au cours du mois de juin, aucune nouvelle mesure n’a été prise contre la propagation de la COVID-19 au Burkina Faso. La seule mesure encore en vigueur est la fermeture des frontières terrestres mais la 9ème édition du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) a formulé des recommandations pour son ouverture entre le Burkina et la Côte d’Ivoire. Ce rapport fait une mise à jour de l’analyse des données épidémiologiques des pays de la CEDEAO qui donne des indications quant à la réouverture des frontières terrestres.

Économie

La pandémie de la COVID-19 a profondément affecté l’économie burkinabè en 2020.
Toutefois, une relance de l’économie a été amorcée dès le troisième trimestre de l’année 2020 avec la levée des mesures de confinement. Au cours du mois de juin 2021, les prix sont restés généralement assez stables.

Sécurité

La situation sécuritaire au Burkina Faso reste toujours très volatile. Au cours du mois de juin 2021, les incidents sécuritaires sont plus nombreux et plus meurtriers qu’au cours des mois précédents.
Une hausse de 68% du nombre de victimes est à déplorer par rapport au mois précédent. Les régions de l’Est, du Sahel, du Nord et du Centre-Nord sont les plus affectées mais la région du Sahel à elle seule représente presque 82% de ces incidents.

Déplacements

Au 30 juin 2021, le nombre de PDIs s’élevait à 1 312 71, ce qui représente une augmentation de 4,68 % par rapport au mois de mai 2021 (CONASUR 30 06 2021). Les régions les plus touchées par les déplacements au cours de cette période sont le Sahel et le Centre-Nord. Il est à noter que 94% des personnes déplacées sont situées dans les 6 régions humanitaires (Sahel, Nord, Est, Centre-Nord, Boucle du Mouhoun et Centre-Est) dont la région du Sahel à elle-seule représente 36% des PDI au 31 juillet 2021 suivie du Centre-Nord (35%).