Burkina Faso

Burkina Faso : Cluster de Protection de l'Enfance, Bilan de la réponse - Réponse liée à la crise sécuritaire, janvier - juin 2021

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Aperçu de la situation de la PESU (Avril-Juin 2021)

Les trois derniers mois de l’année 2021 ont été caractérisés par une dégradation continue du tissu social et la mise en branle de l’environnement protecteur de l’enfant. La multiplication des attaques violentes contre les civils par les groupes armés non étatiques dans les différentes localités des régions du Nord, du Centre Nord, de l’Est et du Sahel souvent avec l’utilisation des enfants et obligeant des villages entiers de se vider de leurs populations illustre la gravité de la situation. Face à une telle brutalité, la vulnérabilité des enfants ne cesse d’accroitre et leur état émotionnel est de plus en plus impacté.

La mise en avant et l’utilisation des enfants dans les attaques contre les civils semble être un nouveau mode opératoire par des groupes armés exposant d’avantage les enfants aux différents risques de blessures, de traumatisme voire de décès. Profiter de l’inconscience des enfants pour les utiliser dans les attaques des civils et autres faits de guerre est une violation grave de leurs droits.

L’attaque de Solhan dans la nuit du 4 au 5 juin qui a entrainé la mort de plus de 132 civils y compris des enfants constitue un des pires cas où les enfants et adolescents âgés entre 12 et 14 ans ont été utilisés par les groupes armés pour mener des tueries. Ceci a été confirmé par les autorités nationales, et ensuite relayé par l’UNICEF à travers son communiqué de presse du 24 juin 2021 qui condamne fermement le recrutement et l’utilisation des enfants par les groupes armés non étatique.