Burkina Faso + 11 more

Bulletin hebdomadaire d'information No. 9 pour l'Afrique de l'Ouest

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
IRIN pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

NIGERIA: La Croix Rouge distribue de l'aide aux victimes des émeutes

La société nigériane de la Croix Rouge, soutenue par le CICR et la Fédération Internationale des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, a commencé le 28 février à distribuer des secours aux victimes des émeutes religieuses de Kaduna, au nord du pays. Elle prévoit de distribuer quelque 10 000 rations journalières familiales, pour plus de 80 000 personnes qui ont trouvé refuge dans 11 sites, notamment des camps militaires et des casernes de police. Du matériel médical est remis aux hôpitaux de Kaduna qui ont admis un total de 738 blessés, a indiqué le CICR.

NIGERIA: La Charia suspendue dans les Etats du nord

Un calme relatif est revenu à Kaduna o=F9 l'armée fédérale et la police assurent le maintien de l'ordre, et le Conseil National de l'Etat (NCS) a décidé mardi de suspendre l'application de la Charia dans les Etats du nord. Le Vice-Président nigérian, Atiku Abubakar, a expliqué que cette décision a été prise dans l'intérêt supérieur de la sécurité nationale. La session du conseil a vu la participation des gouverneurs des Etats de Zamrara (qui fut le premier à instaurer la Charia, en janvier dernier), Niger, Bauchi, Kaduna, Ogun, Plateau, Anambra et Rivers. Cependant, selon l'AFP, les Etats de Zamfara, Kebbi et Sokoto ont décidé mercredi d'ignorer cet accord.

NIGERIA: Le Président appelle à la réconciliation après les émeutes religieuses

Mercredi, le Président Olusegun Obasanjo a appelé les Nigérians à la réconciliation après les violences religieuses qui ont fait près de 1 000 morts. "Nous devons nous débarrasser de la mentalité meurtrière qui naît de la peur et de la suspicion de l'autre. Nous devons redécouvrir la valeur du dialogue".

Les violences dans la ville de Kaduna, au nord du pays, ont commencé le 21 février après une marche organisée par l'Association des Chrétiens du Nigeria (CAN) pour protester contre une proposition d'instaurer la loi islamique dans l'Etat de Kaduna. Les affrontements dans la capitale de l'Etat, qui ont fait plus de 400 morts, ont créé une atmosphère de crainte et de méfiance entre des gens qui jusqu'alors vivaient en bon voisinage, et certains, originaires du sud pour la plupart, ont fui la ville.

Les chrétiens de Kaduna, une ville qu'ils partagent presque pour moitié avec les musulmans, ont demandé un Etat séparé. Parallèlement des jeunes chrétiens du sud-est du pays ont mené des attaques en représailles contre les musulmans originaires du nord vivant dans la région. Le pire incident c'est produit lorsque des Chrétiens igbos de la ville d'Aba, au sud-est du pays, ont tué quelque 400 Haoussas, selon les médias.

Le vice-président de la CAN, l'archevêque John Onaiyekan, a reproché au gouvernement de n'avoir pas pris une position ferme contre l'instauration de la Charia avant les émeutes. M. Obasanjo a quant à lui estimé que c'était les chefs religieux qui avaient failli. "Une chose est claire, christianisme ou islam, quelle que soit notre religion, nos dirigeants ont failli", a-t-il déclaré lundi lors d'une visite à Kaduna.

SIERRA LEONE: La Zambie fournira un bataillon à la MINUSIL

La Zambie a accepté d'envoyer un bataillon de ses soldats pour servir au sein de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL), a indiqué à IRIN un responsable des Nations Unies.

Ces soldats, qui selon le journal officiel 'Times of Zambia' de mercredi, seront au nombre de 800, devraient être déployés d'ici mai. Les autres pays ayant déjà des soldats sur le terrain sont le Ghana, la Guinée, l'Inde, le Kenya et le Nigeria. Les Nations Unies ont également déployés 22 observateurs militaires de diverses nationalités en Sierra Leone.

SIERRA LEONE: Sankoh rentre à Freetown

L'ancien dirigeant rebelle de Sierra Leone, Foday Sankoh, qui avait quitté le pays malgré une interdiction de voyager du Conseil de Sécurité des Nations Unies, est rentré à Freetown le 29 février, a indiqué un porte-parole des Nations Unies à New York.

M. Sankoh s'était rendu en Afrique du Sud mais son visa avait été annulé le 19 février, lorsque le Comité de Sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies a estimé qu'il avait violé l'interdiction de voyager imposée par le Conseil de Sécurité en juin 1998 à l'encontre de la direction du RUF et de l'ancienne junte militaire, 'Armed Forces Revolutionary Council' (AFRC). M. Sankoh est arrivé à Abidjan le 21 février.

M. Sankoh a démenti que son voyage en Afrique du Sud ait eu pour but d'acheter des armes en échange de diamants.

Le Ministre de l'information, Julius Spencer, a indiqué mardi à IRIN que M. Sankoh avait déclaré au gouvernement de Sierra Leone qu'il apporterait les preuves que son voyage en Afrique du Sud était motivé par des raisons médicales.

SIERRA LEONE: De Beers ne vendra que du diamant "100 % non rebelle"

L'entreprise diamantaire multinationale De Beers s'est engagée mardi à ne vendre que du diamant qui peut être garanti comme ne venant pas de zones tenues par des rebelles, a annoncé Tracey Peterson, porte-parole de la compagnie.

L'objectif de cet engagement, a-t-elle dit, est de soutenir les efforts au niveau international pour amener la paix dans les pays africains en conflits et veiller à ce que l'industrie diamantaire légale ne soit pas salie par la petite minorité de diamants vendus par les mouvements rebelles pour financer leurs activités.

SIERRA LEONE: Prudence en matière de rapatriement des réfugiés, exhorte RI

'Refugees International' (RI) a exhorté mercredi le HCR "à ne pas se hâter" dans sa décision de rapatrier ou non les 500 000 réfugiés sierra-léonais de Guinée et du Liberia, car l'ONG estime que le pays n'est pas encore prêt à accueillir de grands nombres de retournés.

Très peu de Sierra-Léonais sont rentrés chez eux, indique RI, car ils craignent les attaques rebelles et l'agitation persistante dans l'intérieur du pays. De plus, explique RI, les réfugiés "n'ont pas grand chose vers quoi rentrer" puisque les services sociaux se sont pour ainsi dire arrêtés pendant le conflit.

RI a également formulé une série de recommandations pour les réfugiés dans les pays voisins, et a notamment appelé "le HCR à augmenter son personnel de protection dans les camps pour réfugiés en Guinée" et le PAM et le HCR à contrôler les niveaux d'assistance dans les camps pour réfugiés afin de s'assurer que les réfugiés reçoivent au moins les rations alimentaires minimales.

COTE D'IVOIRE: Près de 11 000 Libériens rapatriés depuis août 99

Le HCR a rapatrié près de 11 000 réfugiés libériens de Côte d'Ivoire depuis août dernier, selon un communiqué du HCR à Abidjan.

Au cours des deux premiers mois de cette année, un peu plus de 2 000 réfugiés ont été aidés au rapatriement, indique le HCR.

Le rapatriement des réfugiés libériens de Côte d'Ivoire n'a pas été affecté par les violences qui ont éclaté dans le comté de Lofa, au nord du Liberia, en août dernier. Selon le HCR, le gouvernement de Côte d'Ivoire a indiqué qu'en date du 31 décembre 1999, il y avait environ 140 000 réfugiés dans le pays. La plupart d'entre eux sont libériens, indique le HCR.

GUINEE BISSAU: Vingt-trois accidents causés par des mines depuis juin 1998

Bien que la guerre soit finie, les mines continuent à mutiler et à tuer. Vingt-trois accidents mortels et 14 autres incidents provoqués par des mines et autres engins non explosés ont été signalés depuis juin 1998, déclare l'ONG locale ANDES, citée par le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) dans son dernier bulletin couvrant la période du 16 janvier au 20 février.

HUMAID s'apprête à acheter du matériel de protection et va financer un cours de formation au déminage grâce à un don de 35 000 dollars de la Grande-Bretagne. L'ONG cherchera d'autres financements pour lancer une campagne de sensibilisation et acheter des combinaisons antifragmentation, des gants et des véhicules pour les équipes de déminage.

Parallèlement, Handicap International, une ONG française, est en visite à Bissau pour examiner une aide éventuelle aux centres locaux pour les handicapés et les victimes des mines, indique OCHA.

GUINEE BISSAU: Lancement d'un projet pour prévenir la malnutrition

Le PAM a lancé un projet pour améliorer le statut nutritionnel de groupes considérés à haut risque de malnutrition, signale le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA). L'objectif est de cibler directement les groupes considérés comme "vulnérables".

Les personnes de plus de 60 ans, les handicapés et les enfants orphelins et abandonnés font partie des "groupes vulnérables" selon les critères du projet.

GUINEE BISSAU: La FAO récupère 100 tonnes de semences de riz

La FAO a récupéré une centaine de tonnes de semences de riz dans les centres de multiplication, à l'issue d'une mission conjointe avec le PAM dans les régions de Quinara et Tombali, au sud du pays, le 22 février dernier, selon le rapport. OCHA indique que les semences seront distribuées aux planteurs au cours de l'année agricole à venir.

CAMEROUN: L'expert de l'ONU signale un recours généralisé et systématique à la torture

L'usage de la torture par les forces de l'ordre camerounaises est "généralisé et systématique" selon un expert de la Commission des Nations Unies pour les droits de l'Homme.

Dans un rapport publié juste avant la prochaine session de la commission, ce mois de mars, Nigel Rodley, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la torture, indique qu'il a tiré ces conclusions après avoir rencontré, en mai dernier, des "personnes qui portaient encore des traces de ce qui ne peut être que des actes récents de torture physique, et de nombreux autres qui dans leurs témoignages affirment de manière convaincante avoir été torturés au moment de leur première arrestation".

Toutefois, indique M. Rodley, les autorités semblent vouloir lutter contre ces violations, puisqu'elles ont récemment adopté des mesures pénales criminalisant la torture et accordé au Comité International de la Croix Rouge (CICR) l'autorisation de visiter les centres de détention.

CAMEROUN: Renaissance d'une association antisécessionniste

L'association antisécessionniste anglophone 'South West Elite Association' (SWELA) renaît pour faire pendant à un groupe du Cameroun Occidental qui souhaite l'indépendance de l'ancien territoire sous administration britannique, indiquait jeudi le quotidien 'The Herald', cité par l'AFP.

La renaissance de la SWELA est une initiative du Premier Ministre anglophone, Peter Mafany Musonge, indique l'AFP, de sources proches de l'opposition anglophone. Un nouveau secrétaire général, Lyonga Efase Kanga, a été nommé à la tête de l'association.

De nombreux camerounais anglophones ont l'impression d'avoir été marginalisés par la majorité francophone depuis l'indépendance et souhaitent exercer davantage de contrôle sur les affaires les concernant.

SENEGAL: Le président sortant devra affronter un second tour

Le vétéran de la politique sénégalaise, Abdoulaye Wade, affrontera le président sortant, Abdou Diouf, lors d'un second tour de scrutin, à la fin du mois. Selon les résultats provisoires annoncés par la Cour d'Appel de Dakar, M. Diouf, qui dirige le pays depuis 19 ans, n'a pas obtenu les 50 pour cent nécessaires pour éviter un second tour. Au premier tour du scrutin, le 27 février dernier, M. Diouf a obtenu 44,33 pour cent des voix contre et M. Wade 30,97 pour cent.

Si la Cour Constitutionnelle confirme ces résultats lundi, le second tour aura lieu deux semaines après l'authentification des résultats.

Le Parti Socialiste de M. Diouf rencontre une vive opposition de la part de rivaux déterminés à mettre fin au monopole du parti au pouvoir. La troisième figure de l'opposition, Moustapha Niasse, de l'Alliance des forces de progrès, a appelé ses partisans à voter contre M. Diouf, selon les médias.

NIGER: La France donne 32 millions de francs français pour les routes rurales

L'Agence française de développement (AFD) a octroyé un don d'une valeur de 32 millions de francs français (4,8 millions de dollars) au Niger pour la construction de routes non pavées dans les régions rurales, a signalé jeudi l'AFP.

La directrice de l'agence de développement, Françoise Duriez, a expliqué que des travaux de construction seraient entrepris dans le sud, le centre et le nord du pays, pour améliorer le transport des produits agricoles, notamment la canne à sucre, les oignons et les dattes.

SAHEL: Amélioration de la sécurité alimentaire

Des pluies anormalement fortes dans le Sahel en 1999 ont renforcé la sécurité alimentaire des planteurs; nombre d'entre eux signalent des récoltes bonnes ou excellentes dans la plupart des régions malgré les dégâts provoqués par les pluies, indique le système américain d'alerte précoce contre la famine (FEWS) dans son bulletin du 29 février.

Mali:

FEWS décrit une situation de sécurité alimentaire excellente au Mali après deux années consécutives de récoltes record. Les produits céréaliers et autres vivriers sont disponibles sur les marchés et les prix sont restés inférieurs à la moyenne.

Les estimations pour la production de riz sont à la hausse pour la quatrième année consécutive et dépassent 800 000 tonnes.

"La croissance s'est principalement produite dans le secteur de la production moderne de riz ", indique FEWS.

La production de riz dans ce secteur, qui a augmenté de 60-70 pour cent au cours des années 90, a été rendue possible par la libéralisation du marché, l'amélioration de l'irrigation et des infrastructures, la dévaluation du franc CFA et un meilleur usage des engrais et des ressources en eau ainsi que l'amélioration des méthodes culturales.

La productivité du cheptel est restée élevée du fait du pâturage en saison sèche et de la bonne alimentation des points d'eau.

Tchad:

La récolte de sorgho de fin de saison, appelé berbéré, devrait être excellente et en hausse. Selon FEWS, en raison d'une saison inférieure à la moyenne, la production céréalière pour 1999/2000 n'atteindra que des niveaux moyens dans la zone sahélienne. Cependant, ajoute FEWS, certaines parties de cette zone, telles que Kanem à l'ouest, le Lac et Batha au nord, devraient connaître des déficits localisés de production.

Les autres cultures hors saison telles que les betteraves et les tomates sont bonnes et la récolte a commencé. Les conditions pour la récolte de blé sont bonnes près de Doum-Doum.

Burkina Faso:

Les céréales, les légumes, la viande, les produits laitiers et le poisson sont disponibles à des prix abordables sur les marchés urbains et ruraux, indique FEWS, qui ajoute que les prix des céréales de base dans chaque région ont chuté sur presque tous les marchés en décembre et sont bien inférieurs à la moyenne de 1995-98 sur tous les marchés couverts par le Système d'Information Marchés (SIM).

Les responsables agricoles dans les régions frontalières avec le Mali signalent que les commerçants importent du millet du Mali en raison des prix plus faibles dans ce pays. L'importante nappe phréatique et le haut niveau des rivières et des barrages ont favorisé les cultures potagères et la pêche.

Les perspectives pour le riz hors saison dans les provinces de Ganzourgou et Boulgou sont excellentes cette année, indique FEWS. L'eau et le fourrage sont disponibles pour le bétail.

NOTE AUX SOUSCRIPTEURS: CHANGEMENT DES NUMEROS DE TELEPHONE

Veuillez noter qu'IRIN-Afrique de l'Ouest a déménagé. Les nouveaux numéros de téléphone sont les suivants:

[225] 22 40 4440 or 36/37/38/39/41/42/43/44 Le nouveau numéro de fax est : 22 40 44 35 L'adresse électronique reste inchangée: irin-wa@irin.ci

Abidjan, le 3 mars

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]