Bulletin d'information No. 682 pour l'Afrique de l'Ouest

Report
from The New Humanitarian
Published on 23 Mar 2000
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
IRIN pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

SIERRA LEONE: Les employés d'ADRA "vont bien"

Deux employés de l'organisation humanitaire 'Adventist Development and Relief Agency' (ADRA), enlevés au début du mois et abandonnés dans un état grave le long d'une route, "vont bien", a indiqué mardi le directeur pays d'ADRA, Prince Cummings.

Aaron Kargbo et Aruna Sherrif rentraient de Freetown à Port Loko à moto, lorsqu'ils ont été attaqués, enlevés et séquestrés pendant toute une nuit. Des casques bleus ont trouvés les deux hommes le lendemain sur le bord de la route. M. Kargbo avait deux blessures par balles à la jambe et d'autres lésions tandis que M. Sherrif souffrait de contusions, selon l'ADRA.

On ne sait avec certitude pourquoi les deux hommes ont été visés mais, selon Aaron et Aruna, les assaillants ont expliqué qu'il voulaient de la nourriture et d'autres biens", a expliqué M. Cummings.

Port Loko, à quelque 55 km au nord de Freetown, est un centre pour la réhabilitation des anciens combattants. En partenariat avec deux ONG locales, ADRA a été invitée, par la branche réhabilitation et réinstallation du gouvernement, à prendre en charge 1 500 familles d'anciens combattants.

SIERRA LEONE: Distribution alimentaire à 4 400 personnes vulnérables

La semaine dernière, une équipe inter-agences conduite par CARE a fourni 67 tonnes de vivres et articles non alimentaires à un peu plus de 4 400 individus vulnérables à Masanga, à quelques 25 km au sud-est de Makeni, signalait l'ONG hier mercredi.

C'est la première fois en 18 mois que des organisations humanitaires ont pu distribuer des secours dans cette région, car les opérations ont été limitées à cause de l'insécurité et de la peur des pillages par les rebelles, précise CARE.

"Cette distribution est considérée comme extrêmement importante du fait qu'un nombre substantiellement élevé des bénéficiaires identifiés sont des lépreux qui n'ont aucun...des mécanismes de survie que les autres peuvent avoir", indique CARE.

Ce sont les organisations CARE, World Vision, PAM et ADRA qui ont enregistré les bénéficiaires et distribué la nourriture, ajoute CARE.

Une source à CARE a indiqué à IRIN que l'on espérait que d'autres distributions de secours, notamment dans le cadre de programmes nourriture contre agriculture et nourriture contre travail, pourraient commencer "progressivement vers le nord et l'est de Masanga".

La source a précisé que de telles interventions dépendraient des vérifications de suivi effectuées par les agences internationales, afin de s'assurer que les rebelles du RUF ne forcent pas les bénéficiaires ciblés à leur remettre la nourriture.

SIERRA LEONE: Incident de sécurité impliquant d'anciens enfants combattants

Mardi soir, un camp situé à quelque 15 km à l'ouest de Freetown, qui abrite des anciens enfants soldats, a été attaqué à la machette et à coups de pierre par des habitants de la région âgés de 10 à 15 ans, a indiqué à IRIN une source humanitaire.

"Une broutille mineure a dégénéré en un incident de sécurité assez sérieux mais maintenant la situation est calme", a expliqué jeudi la représentante de l'UNICEF en Sierra Leone, Joanna van Gerpen.

Trois résidents du Camp Lakka ont été blessés au cours de l'incident, l'un s'est brûlé en tombant dans un feu, et deux autres ont souffert de lacérations, précise l'UNICEF, qui ajoute qu'il n'ont pas entendu parler de blessés parmi la population locale. Les forces de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone et de l'ECOMOG sont intervenues pendant la nuit et le mercredi matin la situation était maîtrisée quoique toujours tendue.

L'affrontement a été provoqué par un accident de voiture mineur impliquant un membre du camp et une voiture conduite par des habitants de la région qui ont rejeté la responsabilité de l'accident sur l'ancien enfant soldat et l'ont attaqué. Après une attaque de représailles menée par les amis de la victime sur deux membres de la communauté locale, le camp a été attaqué.

Les expatriés et les employés d'ONG qui opèrent dans le camp ont rencontré les dirigeants de la communauté pour tenter d'apaiser la tension sous-jacente qui a favorisé la confrontation. Une explication possible, selon Mme van Gerpen, est que des membres de la communauté éprouvent un certain ressentiment à l'égard des anciens combattants, qui, selon eux, mènent une existence relativement privilégiée dans le camp, o=F9 ils ont un toit et des repas réguliers.

LIBERIA: Le gouvernement lève l'interdiction frappant Radio Veritas

Le Ministère libérien de l'information a annoncé mercredi que la suspension de la radio catholique Radio Veritas avait été levée avec "effet immédiat", a signalé à IRIN un responsable du gouvernement.

Cette annonce faisait suite à une réunion entre de hauts responsables gouvernementaux et le conseil d'administration de Radio Veritas, au cours de laquelle il a été convenu que les deux parties seraient "disponibles pour des échanges de vues concernant les questions de nature controversée, afin de garantir une diffusion d'informations équilibrées et basées sur les faits".

Le Ministère a indiqué qu'il ne ferait rien pour "museler la liberté de la presse" mais a invité les médias à "opérer dans le respect des lois statutaires du Liberia".

Le responsable du ministère de l'information a indiqué que la question de Star Radio, dont le gouvernement a imposé la fermeture la semaine passée en même temps que la suspension de Radio Veritas, serait résolue par les "voies diplomatiques".

Une source diplomatique à Monrovia a indiqué à IRIN que cela résultait du fait que le Président Taylor a été contacté par de nombreux pays qui financent Star Radio, et notamment les Etats-Unis qui auraient déclaré posséder une partie du matériel confisqué lors de la fermeture de la station.

SENEGAL: Wade crédité de 58,5% des voix, selon les résultats provisoires

Les résultats provisoires du scrutin présidentiel au Sénégal confirment que le dirigeant de l'opposition Abdoulaye Wade a remporté une victoire écrasante, avec 58,5 pour cent des suffrages, soit 968 526 voix, sur le chef du Parti socialiste, le Président Abdou Diouf, crédité de 41,5 pour cent.

Les résultats, annoncés mercredi et publiés dans le quotidien officiel 'Le Soleil', indiquent une participation de 1,67 millions électeurs, soit 60,77 pour cent de l'électorat.

C'est la première fois en 40 ans d'histoire du Sénégal indépendant qu'un parti de l'opposition remporte le pouvoir. Huit autres partis se sont ralliés à M. Wade et son Parti démocratique sénégalais pour supplanter son rival de longue date.

Le porte-parole électoral du PS, Ababacar Sall, a déclaré que son parti ne contesterait pas les résultats. Conformément au code électoral, en l'absence de contestation des résultats, la Cour Constitutionnelle doit déclarer les résultats définitifs trois jours après avoir reçu les chiffres provisoires de la Cour d'Appel.

NIGERIA: Arrestation de suspects dans l'incendie d'un pipeline

La police de l'Etat d'Abia, au sud-est du Nigeria, a arrêté des dizaines de suspects en relation avec un incendie d'oléoduc qui a fait au moins 50 morts mercredi, ont rapporté les agences de presse.

Quelque 45 personnes sont accusées d'avoir saboté le pipeline, qui a pris feu tandis que des voleurs tentaient de siphonner le pétrole pour le vendre au marché noir. Les corps calcinés des victimes, dont des femmes et des enfants, des vêtements brûlés, des jerrycans, des vélos et des vélos à moteur, ont été trouvés aux abords des pipelines de la compagnie nigériane 'National Petroleum Corporation' (NNPC), à Nnejiji et Umugbede, dans le district d'Isioma Ngwa, selon 'The Guardian'.

Le préfet de police de l'Etat a indiqué qu'un certain nombre d'articles ont été repris aux suspects, notamment trois camions-citernes, cinq minibus, trois voitures, des machines de pompage et des jerrycans remplis de carburant. Selon lui, les pénuries intermittentes de carburant dans les Etats du sud-est expliquent "le sabotage perpétuel des oléoducs de la NNPC dans la région", rapportait le quotidien.

Cet incident n'est pas isolé. En 1998, un incendie d'oléoduc avait fait plus de 1 000 morts à Jesse, dans l'Etat du Delta. Après cette tragédie, également attribuée à du sabotage, des personnalités nigérianes avaient appelé le gouvernement fédéral à agir pour éviter des incidents similaires à l'avenir. Cependant, fin 1999, un autre pipeline a éclaté à Ughelli South, dans l'Etat du Etat, faisant une dizaine de morts. Le propriétaire de l'oléoduc, la compagnie 'Shell Petroleum Development Company' (SPDC), avait également attribué l'accident à un sabotage.

Selon 'The Guardian', les communautés locales, représentées par l'Assemblée Nationale Urhobo, ont demandé 100 milliards de nairas (980,39 millions de dollars) de dommages et intérêts "pour la destruction de tout l'écosystème et la destruction de ressources naturelles vitales transmises depuis de nombreuses générations".

SAHEL: Production céréalière record

Les projections établies à l'issue d'une mission conjointe d'évaluation menée par la FAO et le Comité Permanent Inter-Etats pour la Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) indiquent des productions céréalières record pour 1999 dans neuf pays arides d'Afrique de l'Ouest,.

Les documents publiés après une réunion régionale, tenue du 6 au 9 mars, évaluent la production alimentaire au Sahel et estiment à 11,5 millions tonnes la production céréalière régionale totale, soit une augmentation de 8 pour cent par rapport à 1998. Six pays membres du CILSS ont connu des récoltes record: le Burkina Faso, le Cap Vert, la Gambie, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. La production du Niger est restée proche du record précédent datant de 1998 tandis que les prévisions pour le Tchad indiquent une chute de 9 pour cent pour la même période. La Guinée Bissau a produit moins qu'en 1998 à cause de la rébellion militaire dans ce pays.

Le millet représentait 47 pour cent de la production céréalière de 1999, le sorgho 27 pour cent, le riz 14 pour cent, le maïs 10 pour cent et les autres céréales 2 pour cent. La production céréalière dans les pays sahéliens est en augmentation constante depuis 15 ans. Cependant, dans chacun des neuf pays, certaines régions ont enregistré des déficits alimentaires, dus aux inondations qui ont balayé la région l'an dernier.

AFRIQUE: Accord de sécurité entre la Libye, le Tchad, et le Niger

La Libye, le Tchad et le Niger ont signé mercredi un accord de coopération en matière de sécurité, a rapporté la télévision libyenne à Tripoli.

L'objectif de l'accord est de garantir la sécurité et la stabilité, améliorer le développement et ouvrir des perspectives de communication entre les peuples de la région, a indiqué la télévision.

Les zones frontalières entre la Libye et ses deux voisins méridionaux sont marquées par l'insécurité depuis longtemps. Le Tchad et la Libye ont été en guerre dans les années 80 à propos de la bande d'Aouzou, une bande de terre située sur leur frontière commune, le gouvernement tchadien lutte contre des rebelles dans le nord depuis ces six derniers mois et des groupes rebelles opéraient également au nord du Niger dans les années 1990.

Abidjan, le 23 mars 2000 [FIN]

[IRIN-WA: Tel: +225 22-40-4440 Fax: +225 22-40-4435 e-mail: irin-wa@irin.ci]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN]