Burkina Faso

Bulletin conjoint d'information sure les marches au Burkina Faso (Période du 1 au 31 mai 2021)

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published

Attachments

Points saillants

  1. En ce mois de mai, l’offre des produits a connu une baisse dans l’ensemble, par rapport à la normale. Cette baisse de l’offre est liée à plusieurs facteurs que sont : (i) la baisse progressive du stock paysan ; (ii) la forte demande liée à la reconstitution des stocks institutionnels ; (iii) la forte demande en céréales des unités de transformation d’aliment volaille et des brasseries ; et (iv) les difficultés d’accès à certains marchés dues à l’insécurité.

  2. Les prix des produits agricoles en général et des céréales en particulier sont toujours élevés en cette période de début de saison de soudure. Par rapport à l’année précédente, de fortes hausses ont été enregistrées (+27 pourcents en moyenne). Ces niveaux élevés réduisent l’accès aux aliments des ménages vulnérables et entraînent certaines régions comme le Centre-Nord, l’Est, le Nord et le Sahel vers une saison de soudure précoce et plus difficile que la normale.

  3. Sur le plan pastoral, une légère hausse des prix est enregistrée sur les grands marchés à bétail pour les petits ruminants, s’expliquant par une forte demande en lien avec les préparatifs de la célébration de la Tabaski. Il ressort un avantage des agropasteurs pour les termes de l’échange. Toutefois, avec le prolongement de la crise sécuritaire, on assiste à une dégradation du pouvoir d’achat des ménages en lien avec l’épuisement du capital bétail.

  4. En perspectives, une saison de soudure précoce se dessine dans les régions en proie à l’insécurité. Les difficultés d’approvisionnement des marchés de ces régions réduiront l’offre face à une demande croissante.
    Les prix connaîtront une hausse progressive jusqu’au mois d’août avec de fortes variations pour le maïs.