Burkina Faso

Bulletin conjoint d’information sur les marchés au Burkina Faso (Période du 1 au 31 août 2021)

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published

Attachments

Points saillants

  1. L’offre céréalière permet de répondre à la demande sur la majorité des marchés mais demeure inférieure par rapport à l’année précédente et à la moyenne. Les marchés secondaires dans les régions en insécurité fonctionnent difficilement, ou sont fermés à cause des menaces des groupes armés non étatiques.

  2. Les prix moyens des céréales sont toujours très élevés et atteignent des niveaux records pour le maïs depuis 2014, avec un niveau de 217 FCFA/Kg à la consommation. Par rapport au mois d’août de l’année passée, des variations positives ont été enregistrées allant jusqu’à 30 pour cent.
    En plus des céréales, les oléagineux et l’huile de cuisine connaissent aussi des niveaux élevés des prix.

  3. Ce mois d’août est marqué par une forte dégradation du pouvoir d’achat des ménages dans un contexte de combinaison de plusieurs facteurs ; (i) point culminant de la soudure ; (ii) saturation des stratégies d’adaptation ; (iii) situation sécuritaire alarmante ; (iv) effets de la pandémie de la Covid-19. Face à cette situation difficile pour les ménages, plusieurs régions ont fixé des prix plafonds pour les céréales de base. Ces prix vont de 14 500 FCFA le sac de 100 kg à 26 000 FCFA selon la région. Ces mesures dureront un à deux mois selon les régions.

  4. Les prix du bétail ont connu de légères baisses dans l’ensemble par rapport au mois précédent où les prix avaient évolué à la hausse à cause de la Tabaski. Les termes de l’échange demeurent en faveur des éleveurs mais reste difficilement appréciable dans un contexte où les ménages pauvres n’ont presque plus de bétail.