Burkina Faso

Bulletin conjoint d’information sur les marchés au Burkina Faso (Période du 1 au 31 Juillet 2021)

Attachments

Points saillants

  1. L’offre céréalière reste assez bonne mais toujours inférieure par rapport à l’année passée de près de 30 pour cent pour l’ensemble des céréales et de plus de 50 pour cent pour le maïs. La demande est élevée en cette période de saison de soudure car la majorité des ménages pauvres et très pauvres dépendent presque exclusivement des marchés.

  2. Les prix des céréales ont enregistré de faibles variations par rapport au mois précédent. Cette situation résulte d’une assez bonne disponibilité sur les marchés, mais surtout des actions du gouvernement et de ses partenaires tendant à rendre les céréales disponibles et accessibles aux populations.

  3. Sur les marchés à bétail, l’offre a connu une hausse estimée entre 5 à 15 pour cent selon les marchés, par rapport au mois passé. La demande est aussi en hausse avec un taux de vente supérieur à 80 pour cent.
    Les prix des animaux ont évolué en hausse avec des variations de 30 à 45 pour cent pour les petits ruminants par rapport à l’année passée.

  4. Les termes de l’échange ont connu une amélioration par rapport à l’année passée, à cause d’une hausse des prix des animaux comparativement à une stabilité des prix des céréales. Cependant, dans les régions en proie à l’insécurité, les ménages pauvres et les personnes déplacées internes n’arrivent que très peu à profiter de cette opportunité à cause d’une détérioration progressive de leurs avoirs et moyens d’existence.