Afrique de l’ouest et du centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire ( 7 - 13 mai 2019)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 13 May 2019

BURKINA FASO

SIX MORTS DANS L'ATTAQUE D’UNE ÉGLISE

Le 12 mai, six personnes, dont un prêtre, sont décédées lorsque des hommes armés ont attaqué une église dans la ville de Dablo, dans la région du Centre-Nord. Les assaillants ont également incendié un magasin et détruit un centre de santé. Le Gouvernement et le Secrétaire général de l'ONU ont condamné cette attaque, qui est la troisième du genre depuis avril. L’incident a eu lieu trois jours après la libération par les forces françaises de deux touristes français et de deux autres otages dans le nord du Burkina Faso. Les ressortissants français avaient été enlevés au Bénin le 1er mai. Le Burkina Faso fait face à une recrudescence des attaques armées et de l'insécurité, provoquant une urgence humanitaire sans précédent. Plus de 160 000 personnes ont été forcés de quitter leur foyer.

RD CONGO

LA RÉPONSE À EBOLA GRAVEMENT ENTRAVÉE PAR L’INSÉCURITÉ

Le 9 mai, l'OMS a déclaré que sans un engagement à cesser les attaques de la part de tous les groupes armés, l'épidémie actuelle d'Ebola ne pourra être maîtrisée avec succès dans les provinces orientales de l'Ituri et du Nord-Kivu. Une série d'incidents violents survenus ces derniers jours ont entravé le travail des agents de santé. Le 3 mai, une équipe d'inhumation a été attaquée dans la région de Katwa. A Butembo, les interventions ont été interrompues à plusieurs reprises en raison d'attaques armées dans la région au début du mois. Les attaques contre les équipes de santé et les centres de traitement sont fréquentes et restreignent la surveillance, le traitement et la vaccination des malades, a averti l'OMS. Les attaques violentes sèment également la peur, perpétuent la méfiance et aggravent les difficultés auxquelles sont déjà confrontés les travailleurs de la santé qui sont en première ligne.

MALI

DES HOMMES ARMÉS INCENDIENT LES VÉHICULES D’UNE ONG

Le 4 mai, des agresseurs armés ont incendié deux véhicules loués par une organisation humanitaire dans une localité du district de Douentza, dans le centre du Mali, où les membres de cette ONG étaient en mission.
Les travailleurs humanitaires ont réussi à rentrer sains et saufs à leur base. Cet incident était le premier du genre dans la région de Mopti cette année. Les attaques contre les travailleurs humanitaires et leurs locaux sont fréquentes dans le nord et le centre du Mali, où opèrent des groupes armés.

NIGER

ATTAQUE D’UN CAMP DE RÉFUGIÉS

Le 7 mai, des hommes armés ont attaqué le camp de réfugiés de Tabareybarey, dans la région de Tillaberi, à l'ouest du pays. Ils ont volé une ambulance et un véhicule appartenant à une ONG. L'incident a forcé les organisations humanitaires à suspendre leurs activités dans les départements de Tillaberi et d’Ouallam. Une semaine auparavant, MSF avait suspendu ses opérations à Tillaberi à la suite du vol de deux véhicules. Les attaques armées sont fréquentes dans les régions de Tahoua et Tillaberi à l'ouest du Niger. Par ailleurs, le 3 mai, cinq personnes ont été tués lorsque leur véhicule a heurté un engin explosif improvisé dans une localité de Tillaberi. Ceci constitute le deuxième incident de ce genre en deux semaines.

SAHEL

L'ONU ALERTE SUR L'AGGRAVATION DE LA CRISE AU SAHEL

Le 8 mai, de hauts responsables des Nations unies au Burkina Faso, au Mali et au Niger ont appelé à accroître l'aide humanitaire dans ces trois pays, avertissant que les attaques armées et l'insécurité avaient atteint des niveaux sans précédent. Environ 5,1 millions de personnes au Burkina Faso, au Mali et dans les régions occidentales de Tahoua et Tillaberi au Niger ont besoin d'aide humanitaire cette année. En mai, seulement 19% des 600 millions de dollars nécessaires pour venir en aide aux 3,7 millions de personnes les plus durement touchées avaient été reçus.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.