Burkina Faso + 4 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (26 September – 2 October 2017)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

BURKINA FASO

ÉPIDÉMIE DE DENGUE DÉCLARÉE

Le 28 septembre, le ministère de la Santé a déclaré une épidémie de dengue avec 1 055 cas suspects et quatre décès depuis le début de l'année. Le nombre de cas a augmenté depuis la fin de juillet, la région centrale ayant enregistré le plus grand nombre d'infections. La surveillance a été renforcée depuis l'épidémie de l'année dernière, durant laquelle 2 566 cas suspects et 20 décès ont été dénombrés. Des tests de dépistage rapide ont été réalisés dans les établissements de santé depuis janvier 2017.

CAMEROUN

RÉGION ANGLOPHONE: EXHORTATION AU DIALOGUE

Le 2 octobre, le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exprimé son inquiétude quant à la crise dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest du Cameroun où les affrontements entre forces de sécurité et manifestants auraient fait plusieurs victimes le 1er octobre. Les deux régions anglophones sont en proie, depuis plusieurs mois, à des tensions à la suite de manifestations contre leur présumée marginalisation par le gouvernement. Le Secrétaire général a appelé au dialogue entre les autorités et les dirigeants des deux régions.

QUATRE RÉFUGIÉS TUÉS DANS UNE ATTAQUE

Des hommes armés non identifiés ont attaqué le 21 septembre un site hébergeant des réfugiés centrafricains dans l'est du Cameroun, tuant quatre d’entre eux et poussant plusieurs autres à fuir dans les villes de Gamboula et Amada Gaza, près de la frontière de la République centrafricaine avec le Cameroun. Les assaillants ont également enlevé quatre réfugiés et exigent une rançon.

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

PLUS DE 800 ÉCOLES TOUJOURS FERMÉES À CAUSE DE L’INSÉCURITÉ

Depuis le début de l’année scolaire, qui a démarré en septembre, plus de la moitié des 1 600 écoles de la province du Tanganyika, au sud-est, n'ont pas rouvert en raison de l'insécurité provoquée par les affrontements ethniques. Plusieurs écoles ont été incendiées et les enseignants ont fui pendant les troubles, notamment dans les régions de Kalemie, Nyunzu et Kabalo. Il existe des préoccupations quant aux risques de recrutement par les groupes armés des enfants déscolarisés.

TOGO

PLUS DE 400 PERSONNES FUIENT LES TROUBLES POLITIQUES

Plus de 400 personnes se sont réfugiées au Ghana en provenance du nord du pays suite à des troubles et des manifestations pour faire pression pour une réforme constitutionnelle. Les tensions se sont intensifiées depuis que les partis d'opposition ont entamé des manifestations en août, les forces de sécurité se heurtant à des manifestants dans la capitale Lomé et dans d'autres villes. Ceux qui ont fui au Ghana reçoivent de l'assistance. Les organisations d'aide commencent à renforcer la préparation aux situations d'urgence.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.