La ministre Oda présente la stratégie de l'ACDI sur les enfants et les jeunes

Report
from Canadian International Development Agency
Published on 20 Nov 2009 View Original
Toronto (Ontario) - Aujourd'hui, l'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale, a présenté la stratégie de l'ACDI qui porte sur les enfants et les jeunes, l'un des trois thèmes prioritaires de l'Agence.

« En mettant l'accent sur les enfants et les jeunes, notre gouvernement va aider les enfants qui vivent actuellement dans la pauvreté à devenir des adultes pleins de ressources, actifs et productifs, prêts à travailler pour se bâtir un meilleur avenir, a déclaré la ministre Oda. Les enfants et les jeunes qui vivent dans la pauvreté sont confrontés à des problèmes qu'il faut régler de toute urgence. Grâce à une approche plus efficace appliquée aux programmes de développement de l'ACDI, nous pourrons changer la vie des personnes les plus vulnérables au monde, en particulier les jeunes filles. »

Dans le cadre de l'engagement qu'a pris le gouvernement d'adopter une approche plus ciblée, plus efficace et plus transparente, la stratégie de l'ACDI sur les enfants et les jeunes mettra l'accent sur trois volets : augmenter le taux de survie des enfants, en veillant notamment à la bonne santé des mères; améliorer la qualité de l'éducation; assurer la sécurité des enfants et des jeunes.

En s'appuyant sur sa longue expérience pour ce qui est de venir en aide aux enfants, l'ACDI multipliera les programmes dans les domaines où elle a déjà connu un succès indéniable, comme l'éducation de base, la survie des enfants et la santé maternelle. Par ailleurs, elle continuera à chercher des moyens d'aider les pays partenaires à préserver les droits des enfants et des jeunes et à protéger la sécurité de ceux-ci. Durant son discours, la ministre Oda a également annoncé le financement de trois projets illustrant parfaitement l'efficacité et la transparence des programmes qui seront appuyés par la stratégie sur les enfants et les jeunes.

Pour assurer la bonne santé des très jeunes enfants et des mères, l'ACDI investira jusqu'à 2,4 millions de dollars dans un programme triennal mené avec The Hospital for Sick Children (en anglais seulement) de Toronto (SickKids) et la SickKids Foundation (en anglais seulement), afin de former du personnel infirmier pédiatrique au Ghana, ce qui devrait améliorer la qualité des soins de santé offerts aux enfants dans ce pays. Le programme comprendra en outre une formation pédiatrique spécialisée à l'intention des travailleurs de la santé dans deux autres pays africains.

« L'organisation SickKids International est ravie de s'associer à l'ACDI et à la SickKids Foundation dans le cadre de notre Global Child Health Program, a déclaré Cathy Séguin, vice-présidente aux Affaires internationales de SickKids. En fournissant des programmes d'information sur les soins de santé pédiatriques novateurs et durables, en faisant la promotion de la santé des enfants et en renforçant la capacité des systèmes de santé, nous pouvons apporter des améliorations mesurables à la santé des enfants au Ghana, en Éthiopie et en Tanzanie.

Les micronutriments comme la vitamine A et l'iode jouent un rôle essentiel dans la survie des enfants et leur bonne santé. C'est l'un des investissements les plus rentables que l'on puisse faire pour alléger le fardeau de la maladie et réduire la mortalité infantile. La ministre Oda a également annoncé une contribution de 150 millions de dollars à l'Initiative pour les micronutriments. Cet investissement pourrait aider à sauver des millions de vies.

« Grâce au soutien qu'il apporte à l'Initiative pour les micronutriments, le Canada a permis de sauver et d'améliorer la vie de millions d'enfants dans les pays en développement, précise Venkatesh Mannar, président de l'Initiative. Cet engagement renouvelé envers les programmes de distribution de vitamine et de micronutriments fait du Canada le chef de file mondial de la sécurité nutritionnelle. »

Pour faciliter l'amélioration de la qualité de l'éducation, la ministre Oda a annoncé que l'ACDI investirait 60 millions de dollars dans l'Initiative de mise en oeuvre accélérée de l'Éducation pour tous, partenariat mondial qui réunit des donateurs et des pays en développement. Jusqu'à maintenant, cette initiative a permis d'obtenir des résultats efficaces, dont une augmentation de 20 millions du nombre d'enfants scolarisés en Afrique subsaharienne depuis le lancement de l'Initiative en 2002. La contribution du Canada aidera les pays en développement à augmenter encore le nombre d'inscriptions à l'école et à améliorer la qualité de l'éducation.

« Avec le soutien du Canada à l'Initiative de mise en oeuvre accélérée de l'Éducation pour tous (IMOA-EPT), plus d'enfants des pays en développement pourront aller à l'école et faire des apprentissages concrets, a affirmé Robert Prouty, chef par intérim du Secrétariat de l'IMOA-EPT. Nous sommes très heureux que le Canada continue de faire preuve de leadership dans ce domaine extrêmement important.

La stratégie sur les enfants et les jeunes vient compléter les autres thèmes prioritaires de l'ACDI (sécurité alimentaire et croissance économique) et maximise le leadership canadien en ce qui concerne le renforcement de l'efficacité de l'aide.

Renseignements :

Jessica Fletcher
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-9528

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca

Fiches d'information

Aperçu de la stratégie de l'ACDI sur les enfants et les jeunes

- améliorer le taux de survie des enfants en multipliant les interventions qui ont fait leurs preuves dans le domaine de la santé des enfants et des mères

- améliorer l'accès à une éducation de qualité

- permettre aux enfants et aux jeunes de grandir et d'apprendre dans un environnement sain et sécuritaire

Objectif stratégique

La stratégie de l'ACDI sur les enfants et les jeunes reconnaît que ces derniers sont d'importants agents du changement et a pour objectif de leur fournir les outils dont ils ont besoin pour devenir des citoyens en santé et productifs.

Mesures prioritaires

Survie des enfants, ce qui comprend la santé des mères

- Réduire le nombre de décès chez les mères et les nouveau-nés grâce à un meilleur accès aux soins prénataux, obstétricaux et postnataux.

- Améliorer les chances de survie des enfants en leur offrant rapidement, de façon efficace et équitable des services de santé comme :

  • la vaccination
  • la distribution de suppléments nutritionnels
  • un accès durable à l'eau potable
  • l'amélioration des installations sanitaires et des pratiques d'hygiène
Par exemple, l'ACDI investit 150 millions de dollars dans l'Initiative pour les micronutriments ce qui permettra de fournir aux enfants et aux femmes des vitamines et des minéraux essentiels.

- Travailler avec les pays partenaires afin de prévenir et traiter les maladies graves qui touchent surtout les mères et les enfants pauvres, par exemple le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose.

- Appuyer les efforts des pays partenaires pour établir des systèmes de santé durables qui répondront aux besoins des enfants et des mères. Par exemple, l'ACDI investira plus de deux millions de dollars dans un programme triennal mené avec le Hospital for Sick Children de Toronto (en anglais seulement) et la SickKids Foundation (en anglais seulement) en vue de former des spécialistes au Ghana.

Accès à une éducation de qualité

- Faciliter l'accès à une éducation de base de qualité, surtout pour les filles.

- Améliorer la qualité de l'éducation et favoriser l'apprentissage grâce à des activités comme la formation des enseignants et l'élaboration de programmes scolaires et de matériel didactique.

- Par exemple, l'ACDI investit 60 millions de dollars dans l'Initiative de mise en œuvre accélérée de l'Éducation pour tous un partenariat mondial entre donateurs et pays en développement pour augmenter le nombre d'enfants qui fréquentent l'école.

- Offrir aux jeunes d'autres possibilités d'apprentissage innovatrices pour qu'ils soient plus nombreux à savoir lire, écrire et compter.

- Renforcer les systèmes d'éducation en appuyant les plans et les réformes prioritaires des pays.

Un avenir sûr pour les enfants et les jeunes

- Renforcer et mettre en œuvre des lois et des mécanismes nationaux pour faire respecter les droits des enfants et des jeunes et protéger ces derniers (surtout les filles) contre la violence et l'exploitation.

- Veiller à ce que les écoles soient sécuritaires, exemptes de violence et propices à l'apprentissage des enfants.

- Appuyer les efforts pour que les jeunes à risque choisissent d'autres solutions que la violence et la criminalité et participent pleinement et de façon constructive à la société.

Plan d'action du Canada sur l'efficacité de l'aide

En 2008, le gouvernement du Canada a conçu un nouveau plan d'action sur l'efficacité de l'aide. Depuis, il a annoncé plusieurs activités majeures qui rendent l'aide canadienne au développement plus efficace, plus ciblée et plus transparente.

En avril 2008, le Canada a délié la totalité de son aide alimentaire - une décision qui a donné des résultats immédiats. Au lieu d'acheminer aux pays en développement des denrées alimentaires achetées au Canada, ce dernier verse des fonds à des organisations multilatérales (comme le Programme alimentaire mondial), ce qui permet d'accélérer l'achat des vivres, de réduire les frais de transport et d'apporter plus rapidement l'aide voulue aux personnes qui en ont besoin.

En septembre 2008, le Canada a annoncé qu'il délierait la totalité de son aide au développement d'ici 2012-2013. Cette politique sur le déliement de l'aide fournira aux partenaires du Canada la marge de manœuvre nécessaire pour trouver les meilleurs prix pour les marchandises, y compris pour l'achat de produits locaux et régionaux, ce qui contribuera à développer les marchés locaux et à stimuler l'économie des pays en développement.

En février 2009, l'ACDI annonçait qu'elle assurerait une prestation plus efficace de son aide en affectant l'essentiel de son aide bilatérale à 20 pays. Pour dresser la liste de ces pays de concentration, l'Agence a tenu compte des besoins des pays et de leur capacité à utiliser l'aide de façon efficace et efficiente. De plus, l'Agence s'est assurée que son choix allait dans le sens des priorités de politique étrangère du Canada. le gouvernement du Canada a annoncé qu'il concentrerait son aide bilatérale au développement dans 20 pays, lesquels ont été choisis en fonction de leurs besoins, de leur capacité à utiliser l'aide efficacement et de la mesure dans laquelle ils répondent aux priorités de la politique étrangère canadienne.

Même si l'essentiel des ressources bilatérales de l'ACDI est affecté aux pays de concentration, d'autres mécanismes de financement - les programmes de partenariat, les programmes multilatéraux, l'aide humanitaire canadienne, etc. - continuent à apporter une aide là où les besoins se font sentir.

Voici les 20 pays ciblés :

Bolivie

Région des Caraïbes

Cisjordanie et Gaza

Colombie

Éthiopie

Ghana

Haïti

Honduras

Mali

Mozambique

Pérou

Afghanistan

Bangladesh

Indonésie

Pakistan

Sénégal

Soudan

Tanzanie

Ukraine

Vietnam

L'essentiel des ressources bilatérales de l'Agence canadienne de développement international (ACDI) sera affecté à ces pays ciblés. Le reste des ressources bilatérales et l'aide fournie par l'entremise d'autres mécanismes de financement - dont les programmes de partenariat, les programmes multilatéraux et l'aide humanitaire canadienne - continueront d'être acheminés dans les régions du monde qui ont besoin d'aide.