Bolivia

Déclaration de la présidence au nom de l'Union européenne au sujet des récents développements en Bolivie

Source
Posted
Originally published
P 52/05

Bruxelles, le 9 juin 2005 - L'Union européenne exprime sa profonde préoccupation à l'égard de la situation actuelle en Bolivie. La démission du Président Carlos Mesa crée une situation d'incertitude politique et économique dans le pays, que les grèves ininterrompues, le blocage des routes et les manifestations violentes ne contribuent pas à résoudre.

L'Union européenne appelle les acteurs institutionnels et politiques ainsi que la société bolivienne dans son ensemble à poursuivre le dialogue ouvert et constructif afin qu'une solution concertée, négociée et pacifique, dans le respect de l'ordre constitutionnel soit trouvée.

L'Union européenne se montre disposée à coopérer dans cet effort de concertation afin de contribuer à restaurer un climat de paix sociale en Bolivie.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d'adhésion, la Turquie et la Croatie*, pays candidats, l'Albanie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la Bosnie- Herzégovine et la Serbie-Monténégro, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine, se rallient à cette déclaration.

* La Croatie continue à participer au processus de stabilisation et d'association.