Inauguration de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Obstétricaux (IFSIO) : plus de 200 millions de FCFA investis par la Belgique pour cet immeuble

Report
from Enabel, Government of Benin
Published on 07 Mar 2017

Cotonou, 07 Mars 2017. - C’est devant un large parterre d’invités, dont le Ministre de la Santé, Monsieur Alassane SEIDOU, le représentant de Madame la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Monsieur Jean-Baptiste MENSAH, le recteur de l’université de Parakou, Monsieur Prosper GANDAHO, le Directeur de l’IFSIO, monsieur Francis TOGNON, le Représentant Résident de l’Agence belge de développement (CTB), Olivier HECK, les enseignants, les partenaires techniques et financiers et les étudiants, qu’a été inauguré l’immeuble de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Obstétricaux (IFSIO), ce 23 février 2017.

Le bâtiment, réalisé sur une superficie de plus de 1000 mètres carrés et érigé dans l’enceinte de l’Université de Parakou, est le fruit d’une collaboration entre cette dernière et le Programme d’Appui au Secteur de la Santé (PASS Sourou). Ce programme de l’Agence belge de développement (CTB), accompagne le gouvernement béninois en agissant sur les dimensions clés du système de santé que sont la demande, l’offre et la gouvernance afin d’assurer une accessibilité équitable des populations à des soins de santé de qualité. « La situation des ressources humaines dans le secteur santé au Bénin est encore caractérisée par une couverture des besoins en ressources humaines affichant un déficit de près de 36% ; ce déficit étant encore plus fortement marqué dans les départements du septentrion ainsi que ceux du Mono et du Couffo. », comme le déclare le Représentant Résident de l’Agence belge de développement (CTB), monsieur Olivier HECK, dans son allocution.

Or, « le développement d’un pays ne peut se faire sans ressources humaines de qualité », comme a tenu à le notifier, monsieur Jean-Baptiste MENSAH, représentant de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS).

De plus, « Le Gouvernement du Bénin s’est engagé à relever le défi de la Couverture Universelle Santé (CSU). Cet objectif ne peut être atteint qu’avec la disponibilité et la stabilité de ressources humaines qualifiées, compétentes et motivées à tous les niveaux de la pyramide sanitaire pour assurer des prestations de qualité. », toujours selon Olivier HECK, dans son discours.
Pour répondre à ce besoin pressant en matière de disponibilité de ressources humaines en santé de qualité, le PASS Sourou soutient les structures d’enseignement de la santé en mettant à leur disposition les infrastructures nécessaires. Il intervient également dans le renforcement de capacités du personnel d’encadrement, en lien avec le Projet d’Appui aux Organisations Béninoises par le Renforcement des Compétences des Ressources Humaines (PAORC), un autre programme de l’Agence belge de développement (CTB). A cet effet, le PASS Sourou a soutenu l’institut de Formation en Soins Infirmiers et Obstétricaux (IFSIO) de l’Université de Parakou qui a ouvert, pour la rentrée académique 2015-2016, les cours de Licence pour les infirmiers(ères) d’Etats et les Sages-Femmes d’Etat, mais ne disposait pas de locaux appropriés pouvant les abriter ; ceci, en mettant à disposition un bâtiment équipé pour un montant de plus de 200 millions de FCFA.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur de l’IFSIO, monsieur Francis TOGNON a estimé que « l’Agence belge de développement (CTB) par ce geste, vient de combler un manque dans la formation des paramédicaux de la région septentrionale ». « Désormais, l’université de vivra plus comme une tour d’ivoire fermée à son environnement », a renchérit le Recteur de l’Université de Parakou, monsieur Prosper GANDAHO, qui estime que c’est pour répondre aux besoins pressants en matière d’emploi que l’université de Parakou a dû prendre ses responsabilités en mettant en place l’Institut. L’établissement accueille actuellement 97 étudiants infirmiers et 110 étudiants sages-femmes, dont 144 femmes et 63 hommes.

Ces étudiants auront désormais accès à un immeuble constitué d’un bloc administratif, de salles de cours, de salles de Travaux Pratiques, de bibliothèque/salle Informatique et de sanitaires et équipé en matériels informatiques et en mobiliers. Le bâtiment est extensible à deux étages, qui pourraient tripler la surface disponible au rez-de-chaussée. Le Directeur de l’IFSIO a profité de la cérémonie d’inauguration pour faire un plaidoyer pour la mise à disposition de fonds en vue de la construction du premier étage du bâtiment.

Face à ce joyau, le Ministre de la Santé, Monsieur Alassane SEIDOU n’a pu s’empêcher de remercier l’Agence belge de développement (CTB) : « L’immeuble ainsi réalisé entre dans le cadre de la mise en place de dispositifs pour la production du personnel qualifié pour animer nos formations sanitaires. … fait suite à la réhabilitation de l’INMES de Cotonou par le même partenaire belge. Je voudrais au nom des populations béninoises, remercier particulièrement le Royaume de Belgique, à travers l’Ambassade et l’Agence Belge de Développement, qui est l’artisan principal de tout le processus ayant conduit à l’évènement de ce jour. ».

Quant aux étudiants actuels et futurs de l’IFSIO, ils ont, d’après le recteur de l’Université de Parakou, « … un défi à relever. Celui de tout faire pour qu’à la fin de la formation, vous soyez des cadres qualifiés, compétents et compétitifs ». Notons qu’un appui technique (renforcement de capacités des formateurs, documentation, appui aux stages) est planifié pour soutenir la formation à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Obstétricaux (IFSIO).

Après la traditionnelle coupure de ruban, les invités à la cérémonie d’inauguration ont pu se faire une idée des locaux par le biais d’une visite guidée organisée à leur intention.

CONTACT Nom : Bellya Sékpon, Chargée de communication

Numéro de téléphone +229 21 30 59 37 / : +229 21 30 59 37 /

E-mail : info.REPBEN@btcctb.org