Benin + 6 more

Bulletin d'information No. 676 pour l'Afrique de l'Ouest

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
IRIN pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

SIERRA LEONE: Des centaines de miliciens déposent les armes

Un grand nombre d'anciens miliciens progouvernementaux sont arrivés ce week-end dans les centres de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) du district de Kenema, à l'est de la Sierra Leone, a indiqué mercredi à IRIN un chargé des relations publiques du DDR à Freetown.

Ce responsable a précisé qu'il ne connaissait pas le nombre exact de membres des anciennes Forces de Défense Civile qui se sont présentés dans les centres pour déposer les armes, mais la BBC signalait hier mardi qu'ils avoisinaient les 3 500.

[Voir dossier séparé intitulé 'SIERRA LEONE: Kamajors rush to disarm']

LIBERIA: Des cartes d'identité pour les propriétaires de talkies-walkies

Les utilisateurs de postes émetteurs-récepteurs, tels que talkies-walkies, devront dorénavant être porteurs d'une carte d'identité ou "risquer de se trouver dans l'embarras", indique le Ministère des Postes et Télécommunications, cité lundi par Star Radio.

Selon Star, la nouvelle carte d'identité pour les détenteurs de postes émetteurs-récepteurs mentionnera le nom du pays de fabrication, le numéro de série, la date de fabrication et la signature du ministre.

Cette mesure répond à la prolifération des postes émetteurs-récepteurs, a expliqué le Ministère, cité par Star. Les talkies-walkies sont devenus populaires aux premières heures du régime du président défunt, Samuel Doe.

L'infrastructure téléphonique au Liberia ayant été anéantie pendant la guerre civile, les postes émetteurs-récepteurs offrent un moyen alternatif de communications pour les ONG et autres corps constitués.

LIBERIA: Fermeture d'une radio indépendante

Ce mercredi, la police a investi et fermé les locaux de la radio indépendante Star Radio, mais le gouvernement du Liberia n'a pas informé la compagnie mère de la radio, l'ONG suisse Fondation Hirondelle, des raisons de cette opérations.

"Nous n'avons pas la moindre idée des raisons", a indiqué à IRIN un responsable d'Hirondelle, qui a demandé l'anonymat.

Hirondelle, basée sur la rive suisse du lac de Lausanne, a indiqué à IRIN qu'elle n'avait appris la fermeture que quelques minutes après l'intervention de la police, mercredi matin.

Cependant, se basant sur un communiqué du gouvernement lu par la radio du Président Charles Taylor, Kiss FM, l'AFP indique que cette fermeture a été ordonnée en raison de la "menace pour la sécurité créée par des agents provocateurs qui utilisent les médias pour abuser de la liberté sans précédent d'expression et de la presse qui prévaut actuellement dans le pays".

[Voir dossier séparé intitulé 'LIBERIA: Government closes independent radio station']

GUINEE: Grave impact écologique de la présence des réfugiés

L'afflux de réfugiés de la Sierra Leone et du Liberia voisins, a eu de graves conséquences écologiques dans le sud de la Guinée, indique ce mercredi le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) dans un communiqué de presse.

Ce communiqué est basé sur un rapport du PNUE intitulé 'Impact Environnemental des Réfugiés en Guinée' qui note que dans les régions rurales o=F9 sont basés les camps de réfugiés, l'utilisation des ressources naturelles environnantes est "tout à fait non durable". La demande actuelle de cultures vivrières a entraîné la transformation de zones de forêt naturelle en terres arables, ce qui affecte gravement la biodiversité et les réseaux hydrographiques, précise le rapport.

"En plus des camps de réfugiés, de nombreuses personnes déplacées ont trouvé refuge dans les centres urbains, o=F9 les densités de population ont fortement augmenté, ce qui génère des problèmes d'enlèvement des ordures ménagères et d'eau", indique Klaus Toepfer, directeur exécutif du PNUE. Ce dernier ajoute que les autorités n'ont pas pu gérer un tel afflux de population et que dans de nombreuses zones, les systèmes de gestion de l'assainissement se sont complètement effondrés.

Selon le rapport, une aide internationale supplémentaire est nécessaire d'urgence dans les régions affectées, pour soutenir le gouvernement, les organisations internationales et les gens de Guinée qui opèrent déjà dans la région. Il recommande que l'ONU développe un plan d'action pour incorporer une utilisation et une gestion durables des ressources naturelles dans les zones rurales et développe également un programme pour améliorer les capacités de gestion de l'environnement urbain.

Le rapport du PNUE, produit en coopération avec le Centre des Nations Unies pour les établissements humains et le HCR, à la demande du gouvernement de Guinée, est basé sur une étude sur documents suivie d'une mission sur le terrain dans le sud de la Guinée. Il a été envoyé au Secrétaire Général des Nations Unies vendredi, selon le communiqué de presse.

[Le rapport complet est disponible sur le site internet http://www.grid.pnue.ch/guinea]

AFRIQUE DE L'OUEST: Le Ghana et le Nigeria veulent une connexion électrique régionale rapide

Le Ghana et le Nigeria ont recommandé lundi une connexion rapide du réseau électrique d'Afrique de l'Ouest, qui devrait commencer par une liaison de 330 kv entre quatre pays, le Bénin, le Ghana, le Nigeria et le Togo.

Cette recommandation a été faite lundi par les ministres ghanéen et nigérian de l'énergie lors d'une réunion à Abuja, a indiqué la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

L'interconnexion entre les quatre pays s'inscrit dans le cadre d'un plan directeur de la CEDEAO pour l'énergie qui prévoit une exploitation commune des ressources énergétiques entre les 16 Etats membres, la mise en place d'un mécanisme visant à garantir des fournitures régulières d'hydrocarbures aux membres et le développement de ressources énergétiques nouvelles et renouvelables.

Les ministres ont demandé à la CEDEAO de mettre sur pied un comité technique d'ici le 15 avril pour coordonner la liaison entre les quatre pays. Ils ont également appelé à une coordination des recherches de financement pour l'infrastructure énergétique de la sous-région.

Les deux ministres ont décidé que des programmes de partenariat entre les services publics et le secteur privé devaient être encouragés vigoureusement par le Ghana et le Nigeria et devaient être renforcés dans la sous-région, dans le cadres d'un effort coordonné par la CEDEAO.

"Il a également été arrêté que les ministres se rencontreront au moins tous les trois mois pour vérifier la mise en ouvre des décisions des chefs d'Etat et de gouvernement d'Afrique de l'Ouest en matières d'énergie", indique la CEDEAO.

NIGERIA: La crise de la Charia menace la cohésion du pays

Moins de 10 mois après son retour à un régime civil, le Nigeria est en proie à une grave crise politique qui menace de disloquer ce pays d'Afrique de l'Ouest. Au lendemain des sanglants affrontements religieux du mois dernier, qui ont fait des centaines de morts, certains dirigeants régionaux ont appelé à repenser la base de l'unité du pays.

Certains membres de la classe politique nigériane reculent devant l'idée d'une séparation régionale. Un spécialiste en communication a expliqué à IRIN: "Nous sommes au bord, mais nous n'avons pas encore sauté". Cependant, dans les rues de la capitale économique du Nigeria, cela ne semble pas être considéré comme une solution tellement radicale aux problèmes de coexistence dans ce pays tellement divers. A plusieurs reprises, IRIN a entendu des gens dire cette semaine que si la paix ne pouvait se faire qu'au prix d'une dislocation de la fédération de 36 Etats, les gens étaient prêts à payer ce prix.

[Voir dossier séparé intitulé 'NIGERIA: IRIN Focus on Sharia crisis']

NIGERIA: La direction de la NEPA limogée

Le Président Olusegun Obasanjo a limogé mardi la direction de la compagnie électrique nigériane 'National Electric Power Authority' (NEPA), après une longue coupure de courant dans tout le pays, et a placé le service public sous sa supervision directe, ont rapporté les agences de presse.

Il a nommé un comité technique de neuf hommes triés sur le volet pour l'aider à faire fonctionner l'entreprise, vilipendée pour son inefficacité notoire et son haut niveau de corruption.

"Ce développement intervient alors que le Ministre de l'énergie et de l'acier, Bola Ige, pendant une visite à Lagos, tenait une réunion avec les principaux consommateurs, et s'excusait auprès d'eux et des Nigérians pour les coupures incessantes", indiquait ce mercredi le quotidien de Lagos 'The Guardian'.

M. Obasanjo a expliqué que le nouveau conseil d'administration remettrait la compagnie sur les rails avant sa privatisation. Il a indiqué que le gouvernement était tombé d'accord avec Exxon-Mobil pour qu'une centrale électrique d'une puissance de 350 mégawatts soit mise en service dans deux ans, a rapporté l'AFP.

Lagos, Ibadan, Abeokuta, Abuja et d'autres régions du pays sont sans électricité depuis vendredi; les secteurs vitaux des systèmes de production et de distribution de la compagnie sont tombés en panne lors de ce que des responsables de l'entreprise ont appelé un "effondrement des systèmes".

Les Nigérians se moquent depuis des années des fournitures irrégulières de la NEPA, qu'ils ont surnommée "Never Expect Power Always" (Ne comptez jamais avoir de l'électricité toujours) .

ABIDJAN, 15 mars 2000

[FIN]

[IRIN-WA: Tel: +225 2-40-4440 Fax: +225 22-40-4435 e-mail: irin-wa@irin.ci]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]