Bulletin d'information No. 668 pour l'Afrique de l'Ouest

Report
from IRIN
Published on 03 Mar 2000
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
IRIN pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

NIGERIA: La Croix Rouge aide les victimes de Kaduna

La société nigériane de la Croix Rouge a mobilisé ses ressources pour aider les personnes affectées par les dernières violences à Kaduna, au nord du pays, selon un communiqué de presse publié le Comité International de la Croix Rouge (CICR).

Des distributions de secours ont commencé le 28 février après une évaluation des dégâts et besoins, a indiqué le CICR. Les secours comportent notamment des pansements et autres matériels médicaux, des nattes, des couvertures, des vêtements usagés, des jerrycans, des tasses, des assiettes, des casseroles et des rouleaux de métrages de plastiques. Les pansements et le matériel médical sont remis aux hôpitaux de Kaduna qui ont admis un total de 738 blessés au cours des affrontements de la semaine dernière entre musulmans et chrétiens, à propos d'une proposition d'introduction de la loi islamique.

Des rations journalières de 60 tonnes de vivres, notamment du riz, des haricots, du garri, de l'huile végétale, du sel et du sucre, seront également distribuées à environ 10 000 familles. Plus de 80 000 personnes ont trouvé refuge dans 11 sites, notamment des camps militaires et des casernes de police, indique le communiqué de presse.

Les secours à Kaduna sont mis en ouvre avec le soutien du CICR et de la Fédération Internationale des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge.

NIGERIA: Les Etats du nord sont divisés sur la question de la Charia

Certains Etats du nord du Nigeria ont indiqué qu'ils poursuivraient leur projet d'instaurer la Charia malgré la déclaration faite en début de semaine par le gouvernement fédéral annonçant la suspension du processus, ont rapporté jeudi les agences de presse.

Les gouverneurs des Etats de Zamfara, Kebbi, et Sokoto ont convenu d'ignorer la décision du gouvernement fédéral, a déclaré jeudi un haut responsable du gouvernement local de Gusau, dans l'Etat de Zamfara, cité par l'AFP. Le gouvernement de l'Etat de Kebbi semble vouloir adopter la même position, selon la BBC.

Le Conseil National de l'Etat (NCS) a décidé mardi, au cours d'une session à Abuja, que l'instauration de la Charia dans les Etats du nord serait suspendue. Lors d'une conférence de presse à l'issue de la rencontre, le Vice-Président nigérian, Atiku Abubakar, a déclaré que cette décision avait été prise dans l'intérêt supérieur de la sécurité nationale.

LIBERIA: L'armée limoge 400 soldats pour crimes

L'armée libérienne a renvoyé plus de 400 officiers et soldats pour activités criminelles, selon un communiqué du Ministère de la défense, cité jeudi par l'AFP.

Les soldats, indique le communiqué, ont été limogés pour des délits allant de l'absence prolongée sans permission au vol à main armée et cette mesure était nécessaire pour dissuader les autres soldats de commettre des actes similaires, a rapporté l'AFP. Le Ministre de la défense, Daniel Chea, avait prévenu en novembre dernier qu'il ne permettrait pas que l'armée dégénère en un gang criminel. Plus récemment, il avait promis qu'une nouvelle armée serait en place avant mai de cette année.

TCHAD: De nouveaux affrontements dans le nord

Des combats ont eu lieu la semaine dernière entre forces gouvernementales et rebelles autour de Guizinti, dans la région montagneuse du Tibesti, au nord du pays, selon l'AFP.

Dans un communiqué, cité par l'AFP, le groupe rebelle Mouvement pour la démocratie et la justice au Tchad (MDJT) a indiqué qu'une offensive militaire majeure lancée par le gouvernement le 24 février s'était soldée par une défaite et un bilan de 197 morts parmi les soldats de l'armée régulière.

Mercredi, le Ministère tchadien de la défense a indiqué que des combats avaient eu lieu près de Guizinti mais n'a fait aucun commentaires concernant d'éventuelles victimes.

Le MDJT dirigé par l'ancien ministre de la défense et de l'intérieur, Youssouf Togoimi, lutte contre le gouvernement depuis sa base dans le nord, depuis octobre 1998. Contrairement à ce qu'il avait prédit, le mouvement n'a pas pris la capitale, Ndjamena, avant la fin du mois de décembre 1999. A la mi-février 2000, le MDJT a rejeté une offre de règlement politique proposée par le Président Deby.

NIGER: La France donne 32 millions de francs français pour les routes rurales

L'Agence française de développement (AFD) a octroyé un don d'une valeur de 32 millions de francs français (4,8 millions de dollars) au Niger pour la construction de routes non pavées dans les régions rurales, a signalé jeudi l'AFP.

La directrice de l'agence de développement, Françoise Duriez, a expliqué que des travaux de construction seraient entrepris dans le sud, le centre et le nord du pays, pour améliorer le transport des produits agricoles, notamment la canne à sucre, les oignons et les dattes.

L'accord a été signé en présence du Ministre français délégué à la Coopération et la Francophonie, Charles Josselin, arrivé mercredi au Niger pour une visite de deux jours.

CAMEROUN: Renaissance d'une association antisécessionniste

L'association antisécessionniste anglophone 'South West Elite Association' (SWELA) renaît pour faire pendant à un groupe du Cameroun Occidental qui souhaite l'indépendance de l'ancien territoire sous administration britannique, indiquait jeudi le quotidien 'The Herald', cité par l'AFP.

La renaissance de la SWELA est une initiative du premier Ministre anglophone, Peter Mafany Musonge, indique l'AFP, de sources proches de l'opposition anglophone. Un nouveau secrétaire général, Lyonga Efase Kanga, a été nommé à la tête de l'association.

De nombreux camerounais anglophones ont l'impression d'avoir été marginalisés par la majorité francophone depuis l'indépendance et souhaitent exercer davantage de contrôle sur les affaires les concernant.

AFRIQUE DE L'OUEST: Lancement d'une initiative contre la cécité

Une initiative pour éliminer les formes évitables de cécité d'ici l'an 2020 a été lancée vendredi dernier pour 18 pays africains francophones, dans la capitale malienne, Bamako, indique un communiqué de presse de l'OMS.

Intitulée "Vision 2020: le Droit à la Vue", elle cible le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, les Iles Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Guinée, Madagascar, le Mali, le Niger, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Ces pays comptent plus de deux millions d'aveugles et six millions de malvoyants.

Vision 2000 s'attaquera à cinq causes majeures de cécité en Afrique francophone: la cataracte, le trachome, le glaucome, l'onchocercose et les désordres aveuglants chez l'enfant, en particulier les affections entraînant une détérioration de la cornée.

"Le fardeau de la cécité en Afrique est de plus en plus lourd et sera multiplié au moins par deux d'ici 2020 si des mesures préventives ne sont rapidement prises", a déclaré lors du lancement le Directeur Régional de l'OMS pour l'Afrique, Ebrahim Samba.

"Le droit à la vue est un droit humain fondamental", rappelle Christian Garms, président de la Cellule VISION 2020. "Pourtant, c'est un luxe inabordable pour près de 45 millions de personnes dans le monde, dont six millions en Afrique".

Il ajoute que l'élimination des formes évitables de cécité d'ici 2020 est un objectif élevé et difficile à atteindre.

"VISION 2020 offre aux gouvernements africains, aux organisations internationales et aux ONG qui travaillent avec l'OMS, l'occasion unique d'atteindre ensemble cet objectif", conclut M. Garms.

Abidjan, le 3 mars, 2000 [FIN]

[IRIN-WA: Tel: +225 20 217354 Fax: +225 20 216335 e-mail: irin-wa@irin.ci]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]