Benin

Bénin : face aux inondations, l'ONU a besoin de 47 millions de dollars

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
3 novembre 2010 - Les agences de l'ONU, le gouvernement du Bénin et les organisations humanitaires ont lancé mercredi un Plan d'action humanitaire d'urgence pour récolter auprès de la communauté internationale plus de 46,8 millions de dollars et financer les opérations d'aide à 680.000 personnes sinistrées par les inondations.

« Comme dans toute la région, le Bénin a vécu une crise alimentaire et nutritionnelle, avant d'être frappé ensuite par les inondations », a déclaré la Secrétaire générale adjointe de l'ONU aux Affaires humanitaires, Valerie Amos.

« Les pertes de logements, de bétails, de vêtements, d'outils d'agriculture et de semences sont dévastateurs et auront des effets à long terme pour beaucoup de personnes, et c'est pourquoi, avec le gouvernement du Bénin, nous avons lancé cet appel d'assistance d'urgence », a-t-elle ajouté.

Des pluies torrentielles ont depuis la mi-septembre causé des dégâts considérables dans l'ensemble du pays. Ces inondations sont les pires au Benin depuis plus d'un siècle, a indiqué mercredi le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué de presse.

Plus de 680.000 personnes sont affectées dans 55 des 77 provinces que compte le pays. Parmi les sinistrés plus de 105.000 personnes sont sans-abris. Un premier bilan fait état de 128.000 hectares de cultures détruites et environ 12.000 tonnes de nourriture emportées par les eaux. Les prévisions météorologiques ne présagent aucun arrêt des pluies pour le moment, a déploré OCHA.

Le Plan d'action humanitaire d'urgence doit cibler 250.000 personnes en fournissant en priorité de l'aide alimentaire et un soutien agricole. L'ensemble des sinistrés bénéficieront d'accès aux soins de santé, d'eau potable et d'assainissement.

Le Fonds central d'intervention d'urgence de l'ONU (CERF) a déjà approuvé l'allocation de plus de quatre millions de dollars pour commencer à financer les opérations humanitaires.

Avant les inondations, plus d'un million de personnes étaient déjà affectées par l'insécurité alimentaire et un tiers des enfants souffraient de malnutrition chronique, souligne OCHA. Outre la nourriture, le manque de moustiquaires imprégnées d'insecticide et le manque d'accès à l'eau potable restent prégnants.

Selon les dernières estimations du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), 1,8 million de personnes sont touchées par les inondations en Afrique de l'ouest et centrale.