Angola + 12 more

Le PAM et le HCR lancent un appel d'urgence pour les réfugiés dans 16 pays Africains

Source
Posted
Originally published
Communiqué de presse
GEN=C8VE - Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont aujourd'hui fait part de leur vive inquiétude face au grave déficit financier pour les opérations humanitaires en Afrique et ont demandé aux donateurs de réagir le plus rapidement possible afin de faire face à la situation.

Cet appel conjoint fait suite à une subite augmentation du nombre de réfugiés qui a entraîné un déficit de 36 pour cent, soit 81 millions de dollars, dans le secteur de l'aide alimentaire en faveur des réfugiés dans 16 pays africains o=F9 les deux agences de l'ONU travaillent en collaboration.

C'est en Tanzanie que le problème financier est le plus grave. En juillet dernier, le PAM s'y est trouvé dans l'incapacité de nourrir quelque 525 000 personnes à défaut de recevoir immédiatement les contributions nécessaires, ont souligné des hauts fonctionnaires des deux agences. La population réfugiée en Tanzanie est récemment passée de 120 000 à 500 000 personnes, dont la plupart en provenance du Burundi. Quelque 25 000 Tanzaniens, vivant dans la plus grande pauvreté à proximité des camps, reçoivent également des rations alimentaires du PAM.

« Il est difficile de croire qu'en quelques mois seulement, il y aura plus d'un demi-million de personnes en Tanzanie qui seront privées de l'aide alimentaire indispensable à leur survie» a déclaré le Directeur exécutif adjoint du PAM, Jean-Jacques Graisse.

« La grande majorité d'entre elles, 500 000 personnes environ, sont des réfugiés qui vivent dans des camps. Ils n'ont pas de terres à cultiver et dépendent donc entièrement de l'aide alimentaire du PAM » a souligné Jean-Jacques Graisse. Les réfugiés reçoivent une ration de base composée de maïs, de légumes secs et d'huile.

Parmi les 16 pays o=F9 le PAM et le HCR mènent des opérations conjointes, le Kenya est le deuxième pays o=F9 la crise financière est la plus grave, avec un déficit de 7,4 millions de dollars, ce qui représente 30 pour cent de l'aide alimentaire du PAM pour les réfugiés dans ce pays. Depuis octobre dernier, 20 000 autres réfugiés, fuyant la Somalie et le Soudan, ont afflué vers le Kenya.

Pour la Guinée et la Zambie, les déficits sont respectivement de 7 et 5 millions de dollars, ont annoncé les deux agences, tout en soulignant le fait que le nombre de réfugiés dans la région pourrait facilement grimper au cours de l'année à venir, ce qui mettrait à rude épreuve une opération humanitaire déjà fragilisée.

« L'une de mes préoccupations, c'est que les réfugiés qui ont faim ne soient obligés de retourner dans des régions o=F9 ils ne sont pas en sécurité, juste parce qu'ils doivent nourrir leurs familles », a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Sadako Ogata. « Aucun de nous n'a le droit de permettre cela. »

Selon le PAM, le nombre de réfugiés ayant besoin d'aide alimentaire dans 16 pays africains au cours de l'an 2000 devrait grimper, de 1,9 million l'année dernière, à un peu plus de 2 millions (2 065 000 personnes). Les besoins pour les projets conjoints sont de 363 000 tonnes de nourriture pour une valeur d'environ 221 millions de dollars.

Pour plus d'informations, prière de contacter :

Christiane Berthiaume, Département de l'information, PAM/WFP Genève -Tél. +41-22-9178564

Abby Spring, Information Officer/ WFP New York-Tel. +1-212-9635196

Jacques Franquin, Département de l'information, HCR Genève-Tél +41-22-739-8007