FAO Bulletin sur le criquet pèlerin No. 368 - 04 juin 2009

Situation Générale en mai 2009

Prévision jusqu'à'mi-juillet 2009

La situation relative au Criquet pèlerin s'est aggravée au Yémen et dans le nord de la Somalie o=F9 des bandes larvaires et des essaims se sont formés vers la fi n mai. Bien que des opérations de lutte aient été montées dans les deux pays ainsi que dans les zones adjacentes d'éthiopie, il existe un risque élevé que d'autres petits essaims se forment d'ici mi-juin dans le nord de la Somalie et au Yémen. Alors que la plupart des essaims présents dans le nord de la Somalie devraient rester sur le plateau o=F9 de bonnes pluies sont tombées, quelques uns pourraient se déplacer vers le nord-est, en direction de l'Arabie saoudite, et peut-être atteindre les zones de reproduction estivale le long de la frontière indo-pakistanaise. D'autres essaims pourraient se déplacer à l'intérieur de l'éthiopie et continuer vers les zones de reproduction estivale au Soudan et dans l'ouest de l'érythrée. Ces routes de migration dépendront de la position du FIT au moment du départ des essaims. Au Yémen, de nouveaux essaims se formeront début juin. En l'absence de nouvelles pluies, la plupart de ces essaims se déplaceront probablement vers les zones cultivées et les hautes-terres centrales, tandis que certains pourraient voler en direction d'Oman et traverser la mer d'Oman vers le Pakistan et l'Inde. Tous les pays devraient être en alerte et prendre les précautions nécessaires.

Région occidentale. La situation relative au Criquet pèlerin est restée calme en mai. Une reproduction à petite échelle a eu lieu au Maroc et dans le Sahara central, en Algérie. Des opérations de lutte terrestre ont été entreprises en Algérie. Aucune prospection n'a été réalisée dans le Sahel d'Afrique de l'Ouest. On s'attend à ce que de faibles effectifs acridiens apparaissent dans les zones de reproduction estivale du Sahel et se reproduisent avec les premières pluies saisonnières. La situation acridienne dans la Région centrale ne devrait pas affecter la Région occidentale.

Région centrale. Une reproduction a eu lieu dans le nord de la Somalie et dans l'intérieur du Yémen entraînant la formation de nombreuses bandes larvaires en mai. A la fi n du mois, de nouveaux essaims s'étaient formés dans le nord de la Somalie le long de l'escarpement et du plateau. Quelques essaims se sont déplacés dans les zones adjacentes d'éthiopie. Au Yémen, la lutte terrestre a commencé fi n mai contre des bandes larvaires présentes dans certaines des mêmes zones de l'intérieur que lors de la recrudescence acridienne de 2007. Néanmoins, les conditions écologiques y sont moins favorables cette année et les nouveaux essaims en formation début juin ne resteront probablement pas dans le désert intérieur. La plupart d'entre eux se déplaceront plutôt vers les zones cultivées du Wadi Hadhramaut et des hautes-terres centrales. Il y existe un risque modéré de déplacement d'essaims en provenance du Yémen et du nord de la Somalie vers le nord-est le long de la côte orientale d'Oman. Ailleurs, des équipes terrestres ont traité de très petites bandes larvaires dans une zone située le long de la côte de la mer Rouge en Arabie saoudite, et des ailés épars étaient présents le long du Nil dans le nord du Soudan et le sud de l'égypte, ainsi que dans le nord d'Oman.

Région orientale. Les populations acridiennes sont restées basses en mai dans les zones de reproduction printanière. Des équipes terrestres ont traité des groupes larvaires dans le sud-est de l'Iran et des ailés épars étaient présents dans l'ouest du Pakistan. Il existe un faible risque que quelques petits essaims en provenance de la péninsule Arabique et de la Corne de l'Afrique atteignent la frontière indo-pakistanaise d'ici environ mi-juin.