ECHO Stratégie opérationnelle 2009

1. INTRODUCTION

La politique humanitaire de l'Union européenne est une expression de ses principes fondateurs - la solidarité, la tolérance et le respect de la dignité humaine. L'aide humanitaire, sans être un instrument de crise, est un des piliers de l'action communautaire en faveur des pays affectés par des catastrophes naturelles ou les catastrophes causées par l'homme, ainsi que par les urgences complexes liées aux conflits(1). Au regard de ses activités dans les zones de crises et au travers de sa contribution active à la promotion du respect et de l'adhésion au Droit international humanitaire, la Commission européenne s'est imposée comme un acteur majeur de l'aide humanitaire internationale. Aujourd'hui, elle est un des principaux bailleurs de fonds pour les opérations d'assistance, de secours et de protection des populations des pays tiers affectées par des crises humanitaires.

La Direction générale pour l'aide humanitaire (DG ECHO) est le service de la Commission chargé de mettre en oeuvre la réponse humanitaire aux situations d'urgence, aux crises complexes et aux crises oubliées. Son mandat, décrit dans le Règlement du Conseil du 20 Juin 1996(2), lui confie la mission de sauver et de préserver des vies, de réduire ou prévenir les souffrances, et de préserver l'intégrité et la dignité des populations en détresse. En accomplissant ce mandat, la DG ECHO a toujours maintenu son adhésion aux principes fondamentaux du Droit international humanitaire, à savoir l'humanité, l'impartialité, la neutralité et l'indépendance. L'évaluation objective des besoins est en effet l'élément fondateur de son action.

Depuis sa création, la DG ECHO a adapté sa stratégie et ses priorités à la diversité des situations humanitaires afin d'améliorer l'efficacité de l'aide délivrée aux populations en détresse. Dans le contexte géopolitique actuel, les défis majeurs auxquels doit faire face la Communauté internationale humanitaire sont légion. Le premier d'entre eux est la protection d'un espace humanitaire menacé et la promotion de l'adhésion au Droit international humanitaire par toutes les parties impliquées dans un conflit armé. Autre défi, la nécessité d'assurer la coordination d'un nombre croissant d'acteurs sur le terrain humanitaire afin d'acheminer une aide efficace et pertinente à ceux qui sont dans le besoin. Dans l'optique de promouvoir les principes et les bonnes pratiques en matière d'action humanitaire, la DG ECHO, au nom de la Commission européenne, a accepté pour l'année 2008-2009 la coprésidence de l'initiative Good Humanitarian Donorship.

La signature du Consensus européen sur l'aide humanitaire par les Présidents du Conseil, du Parlement européen et de la Commission européenne le 18 décembre 2007, suivie de l'adoption du plan d'action pour sa mise en oeuvre le 29 mai 2008, représentent une avancée considérable pour l'Union européenne. Celle-ci s'est enfin dotée d'un socle commun de valeurs, de principes et d'objectifs destiné à renforcer la cohérence de son action humanitaire dans son ensemble. De manière significative, le Consensus et son plan d'action soulignent l'importance du principe de diversité des partenaires de mise en oeuvre - les Nations Unies, le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et les organisations non gouvernementales. Ils reconnaissent que chacun d'entre eux présente des avantages comparatifs dans la réponse à certaines situations ou circonstances.

L'effort de coordination et de cohérence de la stratégie européenne en matière d'aide humanitaire sera également renforcé par la mise en place d'un groupe de travail spécifique du Conseil sur l'aide humanitaire et alimentaire. Celui-ci se réunira régulièrement à partir du 1er janvier 2009 en tant que forum de débat et de discussion sur les situations et les enjeux humanitaires.