Bulletin sur le Criquet pèlerin 465 (juin 2017)

Situation Générale en juin 2017 Prévision jusqu'à’mi-août 2017

La situation relative au Criquet pèlerin a continué à être calme en juin. Des opérations de lutte préventives ont été réalisées en Algérie et en Iran où une reproduction à petite échelle avait eu lieu. Ailleurs, seuls des criquets en faibles effectifs étaient présents dans l’intérieur du Soudan. Cependant, des pluies exceptionnellement précoces et abondantes sont tombées en juin dans la plupart des aires de reproduction estivale du nord du Sahel d’Afrique de l’ouest et du Soudan, ainsi que de part et d’autre de la frontière indo-pakistanaise.
En conséquence, les conditions écologiques deviendront favorables à la reproduction plus tôt que la normale et cela pourrait permettre à deux générations estivales de se succéder cette année, d’autant que les prévisions saisonnières actuelles semblent indiquer des précipitations supérieures à la normale de juillet à septembre dans des parties du Sahel. Pendant la période de prévision, les effectifs acridiens vont légèrement augmenter dans toutes les aires de reproduction estivale où les prospections devraient débuter et se poursuivre de façon régulière.

Région occidentale. La situation est restée calme dans la région en juin. Des opérations de lutte préventive limitées se sont poursuivies contre des ailés en Algérie (70 ha), à proximité des zones de cultures irriguées dans le Sahara central. Ailleurs, aucun criquet n’a été signalé. Des pluies exceptionnellement bonnes sont tombées en juin Situation Générale en juin 2017 Prévision jusqu'à’mi-août 2017 sur l’ensemble du Sahel septentrional et dans des parties du Sahara. En raison de l’arrivée précoce de ces pluies, la reproduction estivale va probablement démarrer tôt cette année dans le nord du Sahel, de la Mauritanie au Tchad. Si les bonnes pluies se poursuivent jusqu’en octobre, il est possible que deux générations puissent se succéder cet été. Pendant la période de prévision, on s’attend à ce qu’une ponte à petite échelle et des éclosions aient lieu dans le sud et le centre de la Mauritanie, le nord du Mali et du Niger, le centre et l’est du Tchad et peut-être le sud de l’Algérie.

Région centrale. La situation acridienne est restée calme puisqu’aucun criquet n’a été signalé en juin dans la Région à l’exception de quelques ailés solitaires en faibles effectifs dans l’intérieur du Soudan. Néanmoins, de bonnes pluies sont tombées dans la plupart des aires de reproduction estivale de l’intérieur du Soudan, où on s’attend à ce qu’une ponte à petite échelle et des éclosions aient lieu pendant la période de prévision. Des pluies exceptionnellement bonnes sont tombées le long de la côte de la mer Rouge en Érythrée et au Yémen où une reproduction à petite échelle pourrait exceptionnellement avoir lieu.
Une reproduction à petite échelle pourra également avoir lieu dans les zones de pluie récente dans l’est de l’Éthiopie et l’intérieur du Yémen.

Région orientale. Des opérations de lutte (5 500 ha) ont été réalisées en juin contre des larves et des ailés dans le bassin de Jaz Murian, dans le sud-est de l’Iran. De bonnes pluies de prémousson sont tombées début juin dans les aires de reproduction estivale de part et d’autre de la frontière indo-pakistanaise, suivies par le début de la mousson à la fi n du mois. Cela permettra aux conditions écologiques de devenir favorables à une reproduction à petite échelle, qui aura probablement lieu pendant la période de prévision, entraînant une légère augmentation des effectifs acridiens