Algeria

Algérie/Séisme 2003: Un an après, Action contre la Faim fait le bilan de ses programmes en faveur des sinistrés

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Suite au séisme du 21 mai 2003, Action contre la Faim a apporté une aide aux populations de Bourmedès et d'Alger. Sur un an, près de 7 500 sinistrés ont bénéficié de nos programmes de soutien qui, à présent, prennent fin.
Le 21 mai 2003, le centre-est de l'Algérie est touché par un tremblement de terre faisant plus de 2 000 morts, 10 000 blessés et 146 000 sans abris. Action contre la Faim est intervenue en urgence pour aider les populations les plus touchées. Les bénéficiaires de ses programmes, la plupart habitant la Wilaya de Bourmedès, éloignés des grands centres, ne bénéficiaient pas du programme d'assistance national global.

Pour répondre à l'ampleur des besoins humanitaires, Action contre la Faim, en collaboration avec SOS « Villages d'enfants », a donc ouvert un programme d'eau et d'assainissement et apporté un soutien psychologique aux enfants profondément affectés par le séisme. Au total 1225 familles, soit 7350 personnes, ont bénéficié de cette assistance directe.

Eau et assainissement

Disposer d'une eau de qualité en quantité suffisante est une priorité de santé publique qui permet de prévenir les maladies.

-- Action contre la Faim a également effectué la réhabilitation et/ou la désinfection de

352 puits individuels avec la participation des populations sinistrées afin d'augmenter leur approvisionnement en eau potable. Des formations à la maintenance des points d'eau ont également été dispensées pour renforcer les capacités locales.

-- Des kits d'hygiène (savon, serviette, lessive...) ont été distribués aux enfants lors des colonies de vacances mais également aux familles les plus démunies pour améliorer leurs conditions d'hygiène individuelle et collective.

Soutien aux enfants

-- Plus de 1 000 enfants parmi les plus démunis ont bénéficié de colonies de vacances, à Gouraya, au cours de l'été 2003. Pendant ces colonies, des animateurs spécialisés ont apporté un soutien psychologique adapté aux enfants traumatisés par le séisme.

Le double objectif était tant de leur permettre de s'éloigner d'un environnement pénible durant 15 jours que de soulager leurs parents, eux-mêmes très choqués.

-- Pour assurer une rentrée des classes convenable, fortement perturbée suite au séisme, et aider les parents qui n'en avaient pas les moyens, environ 1 600 enfants ont reçu des fournitures et du matériel scolaires.

Contacts presse:

Jenyfer Peridont, 01 43 35 88 23 / Anne Degroux, 01 43 35 88 42/ WE : 06 70 01 58 43 / 34