Kosovo: Conférence des donateurs

Report
from Government of France
Published on 29 Jul 1999
Déclaration du porte-parole adjoint du Ministre des affaires étrangères, M. Bernard Valero

(Paris, 29 juillet 1999) - ''La première conférence des donateurs pour le Kosovo qui s'est tenue, hier, 28 juillet à Bruxelles, sous la co-présidence de la Commission européenne et de la Banque mondiale, a mis en évidence une forte mobilisation de la communauté internationale. Elle a rassemblé les délégations de 52 Etats et d'une trentaine d'organisations internationales ainsi que de la MINUK. La délégation française était conduite par M. Fauroux, ancien ministre, Président de la mission interministérielle pour les Balkans.

Cette réunion visait à présenter l'évaluation des besoins - en matière d'aide humanitaire - et à solliciter en ce domaine les contributions financières de la communauté internationale. A l'automne, se tiendra une autre conférence de donateurs pour le Kosovo, consacrée à la reconstruction et au développement économique.

La communauté internationale a largement répondu à l'appel qui lui a été lancé, témoignant qu'elle reste fortement mobilisée pour le Kosovo. Un montant total de dons de 2 milliards de dollars a été annoncé pour l'année 1999 qui devraient être suffisants pour couvrir les besoins identifiés au Kosovo dans le domaine humanitaire d'ici à la fin de l'année 1999.

L'effort européen - Union européenne et les quinze donateurs bilatéraux - représente un peu plus de la moitié de l'annonce totale de dons.

Je rappelle d'autre part que M. Charles Josselin, Ministre délégué à la Coopération et à la Francophonie, a précisé hier, au retour de sa visite au Kosovo les 26 et 27 juillet derniers, le volume de l'aide apportée par la France aux pays touchés par le conflit des Balkans. Ces chiffres ont été présentés mercredi dans sa communication au Conseil des Ministres.

A ce jour, l'aide de la France, bilatérale et multilatérale, en 1999 s'élève à 4 milliards de francs, dont 2,5 milliards au titre du Kosovo. L'aide destinée au Kosovo se répartit entre 1,5 milliard au titre de la participation française à la KFOR, 603 millions consacrés à l'aide humanitaire (en particulier au bénéfice des réfugiés liés au conflit du Kosovo), 206 millions au titre de l'aide économique et de la reconstruction et 278 millions correspondant à sa participation à la mise en place de l'administration de la MINUK.

Ces montants incluent les fonds annoncés au cours de sa visite au Kosovo : une enveloppe de 30 millions de francs versée par la France à un fonds de soutien à la MINUK pour le paiement de la fonction publique locale au Kosovo afin d'accélérer la reprise des services publics, une dotation conjointe de 5 millions de francs au contingent français de la KFOR et à la cellule humanitaire du Ministère des Affaires étrangères pour contribuer à la réalisation de micro-projets locaux de reconstruction, à la réhabilitation de l'hôpital de Mitrovica et à l'accompagnement de la rentrée scolaire.

Le reliquat, soit 1,5 milliard de francs, est réparti entre les pays voisins, l'Albanie (480 millions), la Macédoine (402 millions) et la Bosnie Herzégovine (540 millions).''