UN refugee agency launches USD 1 billion 2004 appeal

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 05 Dec 2003
GENEVA -- The UN refugee agency said on Friday that it was seeking over $1 billion to fund its refugee assistance and protection work next year to care for more than 20.5 million refugees and other people worldwide. This includes $955 million for its annual budget and over $57 million for supplementary programs for the Liberian crisis and Sudanese refugees.
UNHCR will present its Global Appeal 2004 to donors on 8 December at a pledging conference in Geneva. The refugee agency's budget is mainly funded by voluntary contributions from donor countries. Only $25 million is allocated from the UN's regular budget.

Over the last two years, the refugee agency has received increasing commitments of support at its annual pledging conferences. Early pledges for its 2002 budget totalled $267 million, while a year ago the agency received initial pledges of $317 million for its 2003 programmes, indicating steadily increasing levels of donor confidence.

Early commitments of funds enhance predictability and help UNHCR to better implement its activities and spending. UNHCR is still experiencing a shortfall of $51.2 million in its current year $930 million annual budget and special programmes for Afghanistan, Iraq and Africa.

In his foreword to the appeal document, High Commissioner for Refugees Ruud Lubbers stressed that UNHCR's 2004 budget is resource-based, meaning that the agency is seeking funds based on its expectations of contributions. It does not address the true needs of the many millions of individuals under its care.

More than a third of the refugee agency's 2004 budget will go for repatriation and refugee assistance in Africa, where UNHCR cares for more than 3.3 million people, some of them exiled since wars erupted in their homelands more than 30 years ago.

"In Africa, we will focus on the repatriation of refugees to Sierra Leone, Angola and Eritrea," Lubbers said in the appeal. "In addition to ongoing protection and assistance activities, we will respond to new emergencies, including the plight of some 65,000 refugees who recently fled to Chad from Sudan."

One beacon of hope on Africa's horizon is the situation in Sudan, where negotiations are underway to end that country's two-decade-long civil war. UNHCR plans to open additional offices in Sudan to help some of the country's 570,000 refugees in neighbouring countries to return home. For that massive repatriation operation, the refugee agency will seek additional funds beyond the $18.5 million initially budgeted, once negotiations reach fruition and a peace agreement is signed.

"Unresolved refugee situations in a number of countries continue to put enormous demands on UNHCR," Lubbers noted. Protracted refugee groups on the African continent include Burundian refugees who fled in 1972 and 1994, Western Saharan refugees now in their 28th year of exile, and Somalis who fled civil war beginning in the late 1980s.

In 2004, Afghanistan will remain the agency's single largest operation worldwide, and programmes to fund returns as well as shelter, water and other assistance activities will continue. UNHCR is budgeting some $132 million for projects in Afghanistan and the seven neighbouring states to finance repatriation and assist the remaining refugees. Since early 2002, the agency has helped some 3 million Afghan refugees and displaced persons to go back to their communities.

While the situation in Iraq remains precarious and only small numbers of the more than 3 million refugees and other exiles have so far opted to go back, UNHCR will help individuals who seek to spontaneously return, target assistance to help some 600,000 displaced persons and aid the country's 100,000 mainly Palestinian, Iranian and Turkish refugees. It will also work to build the capacity of the Iraqi authorities.

The refugee situation in Latin America, where Colombia's civil war continues to disrupt the lives of millions, is also a major focus for the aid agency.

"In the Americas, the humanitarian situation in Colombia remains of great concern with over two million internally displaced and an increasing number of refugees in the region," Lubbers warned. Some $25 million is slated for the agency's work in the Western Hemisphere.

In Southeastern Europe, the refugee agency will assist returning refugees and boost reconciliation and stability efforts. Some $48 million is sought for operations in the Balkans.

In South Asia, the refugee agency also plans to assist more than 500,000 people in Sri Lanka. They include 200,000 internally displaced people who are expected to go back to their homes, 1,400 Sri Lankan Tamils who will return from neighbouring India and 340,000 other Sri Lankans benefitting from various UNHCR-funded programmes.

Ending the long exile of Bhutanese in Nepal is another challenge the agency plans to tackle in 2004.

"In Nepal, we will move forward with the initiative to find solutions for over 100,000 Bhutanese people who remain in camps and to assist, as far as our mandate allows, the two concerned governments in this regard," Lubbers noted.

Some 20 percent of the refugee agency's annual budget goes to support the work of national and international non-governmental organisations (NGOs). Over the last ten years, UNHCR has provided more than $4.5 billion to its partners, with two-thirds going to NGOs.
The agency's pledging conference will open on Monday, 8 December at 10:00 a.m. in Geneva's Palais des Nations, Room XVIII. Media are welcome to attend.

UNHCR's Global Appeal for 2004 can be found on our website, www.unhcr.ch

* * *

L'AGENCE DES NATIONS UNIES POUR LES RéFUGIéS LANCE UN APPEL AUX DONATEURS DE 1 MILLIARD DE DOLLARS POUR 2004

Genève - L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés a vendredi annoncé des besoins en financement de plus d'un milliard de dollars pour soutenir l'an prochain son travail d'assistance et de protection dans le monde en faveur de plus de 20,5 millions de réfugiés et autres personnes relevant de son mandat. Ce montant inclut 955 millions de dollars pour le programme annuel ainsi que plus de 57 millions de dollars de programmes supplémentaires pour la situation libérienne et les réfugiés soudanais.

L'UNHCR présentera son Appel Global 2004 aux donateurs le 8 décembre, lors d'une conférence d'appel de fonds qui se tiendra à Genève. Le budget de l'Agence pour les réfugiés est essentiellement financé par les contributions volontaires des Etats et des particuliers, avec seulement 25 millions provenant du budget régulier des Nations Unies.

L'agence a pu bénéficier, ces deux dernières années, d'engagements financiers accrus lors de sa conférence d'appel de fonds annuelle. Pour 2002, les engagements anticipés atteignaient 267 millions de dollars, tandis que la conférence tenue fin 2002 pour les programmes de 2003 permettait déjà de sécuriser 317 millions, un signe de la confiance accrue des donateurs.

Les engagements anticipés permettent à l'UNHCR d'améliorer sa capacité de prévision financière et de mieux planifier ses activités et ses dépenses. Aujourd'hui, l'UNHCR manque toujours de 51,2 millions de dollars pour boucler tant son programme annuel que ses programmes supplémentaires pour l'Afghanistan, l'Irak et l'Afrique en 2003.

Dans sa préface au document d'appel, le Haut Commissaire Ruud Lubbers souligne que les fonds demandés par l'UNHCR dans le cadre de son budget 2004 sont basés sur une estimation des ressources pouvant être mises à disposition par les donateurs. En conséquence, le budget ne prend pas en compte les besoins véritables des millions de personnes placées sous son mandat.

Plus d'un tiers du budget annuel 2004 de l'agence sera dédié aux rapatriement et à l'aide aux réfugiés en Afrique, o=F9 l'UNHCR prend soin de 3,3 millions de personnes, certaines exilées depuis plus de trente ans.

« En Afrique, nous nous consacrerons au rapatriement des réfugiés vers la Sierra Leone, l'Angola et l'érythrée » déclare M. Lubbers dans le document d'appel. « A nos activités courantes de protection et d'assistance s'ajouteront des interventions destinées à faire face à de nouvelles situations d'urgence, comme celle créée par l'afflux de quelque 65 000 réfugiés soudanais au Tchad. »

Avec l'espoir d'un règlement pacifique au Soudan, grâce aux négociations qui sont en cours pour mettre fin à vingt années de guerre civile, le HCR prévoit d'ouvrir de nouveaux bureaux au Soudan pour aider les 570 000 réfugiés soudanais dans les pays voisins à rentrer chez eux. Pour cette massive opération de rapatriement, l'agence lancera, lorsque les négociations auront atteint un résultat et qu'un accord de paix sera signé, un appel de fonds qui viendra s'ajouter aux 18,5 millions de dollars déjà demandés pour le Soudan.

« Les crises de réfugiés qui sévissent toujours dans un certain nombre de pays continuent de mobiliser intensément le Haut Commissariat » note Ruud Lubbers. Sur le continent africain, les groupes de réfugiés les plus anciens sont les Burundais qui ont fui leur pays en 1972 et 1994, les réfugiés du Sahara Occidental, exilés depuis 28 ans, et les Somaliens qui ont fui la guerre civile au début des années 80.

L'Afghanistan continuera en 2004 à être la plus large opération de l'agence dans le monde, et les programmes destinés à financer le retour des réfugiés, la construction d'abris, la distribution d'eau et d'autres types d'assistance se poursuivront. L'UNHCR a prévu un budget d'environ 132 millions de dollars pour l'Afghanistan et les sept pays voisins, permettant de financer les opérations de rapatriement et d'assister les réfugiés restant. Depuis le début de 2002, l'UNHCR a aidé quelque trois millions de réfugiés et déplacés internes afghans à regagner leurs communautés d'origine.

Tandis que la situation en Irak demeure d'une grande précarité et que seul un petit nombre des plus de trois millions de réfugiés et autres exilés a jusqu'à présent opté pour le retour, l'UNHCR continuera d'assister ceux qui souhaitent rentrer par leurs propres moyens et ciblera son aide en faveur de 600 000 déplacés internes, tout en continuant l'aide aux 100 000 réfugiés palestiniens, iraniens et turcs en Irak. Par ailleurs, l'agence oeuvrera aussi dans le sens d'un renforcement des capacités irakiennes.

La situation des déracinés en Amérique latine, notamment en Colombie o=F9 la guerre civile continue de frapper des millions de civils, est également une source de préoccupation majeure pour l'agence humanitaire. « Aux Amériques, la situation humanitaire en Colombie demeure extrêmement préoccupante : plus de deux millions de personnes sont déplacées à l'intérieur du territoire et le nombre de réfugiés colombiens dans la région va croissant », a prévenu le Haut Commissaire. Environ 25 millions de dollars sont destinés à financer les opérations de l'agence aux Amériques.

En Europe du sud-est, l'UNHCR viendra en aide aux réfugiés qui prennent le chemin du retour et soutiendra les efforts de réconciliation et de stabilisation. Environ 48 millions de dollars sont requis pour les opérations dans les Balkans.

En Asie du sud, l'agence prévoit également d'aider plus de 500 000 Sri-lankais à regagner leurs foyers, y compris 200 000 déplacés internes, 1 400 Tamouls sri-lankais qui rentreront d'Inde et 340 000 autres Sri-lankais qui bénéficieront sous une forme ou une autre des programmes de l'UNHCR.

Mettre un terme au long exil des Bhoutanais au Népal représente aussi un défi de taille, que l'agence compte relever au cours de l'année qui vient. « Au Népal, l'UNHCR s'attachera à faire progresser l'initiative visant à remédier au sort de plus de 100 000 Bhoutanais encore reclus dans des camps, et à aider, dans les limites du mandat qui lui est conféré, les deux Gouvernements dans cette démarche », a précisé M. Lubbers.

Environ 20 pourcent du budget annuel de l'UNHCR est dédié à soutenir les activités des organisations non gouvernementales (ONG) nationales et internationales. Au cours des dix années passées, l'UNHCR a ainsi fourni plus de 4,5 milliards de dollars à ses partenaires divers, dont deux tiers aux ONG.

La conférence d'appel de fonds du HCR débutera lundi, 8 décembre 2003 à 10 heures au Palais des Nations à Genève, Salle XVIII. Les médias sont les bienvenus.

L'Appel Global 2004 peut être trouvé sur notre site internet, www.unhcr.ch

Media Relations & Public Information Service
HQPI00
P.O. Box 2500
CH-1211 Geneva 2

Tel: 41 22 739 8502
Fax: 41 22 739 7314
Email: hqpi00@unhcr.ch
Website: www.unhcr.ch