Afghanistan

Afghanistan : Action contre la Faim s'inquiète de la réduction des fonds destinés à l'urgence pour les régions isolées

Source
Posted
Originally published
Réduction des fonds consacrés à l'urgence
Les politiques de développement et de reconstruction mises en oeuvre sous l'impulsion des bailleurs internationaux reflètent la volonté louable de renforcer l'Etat afghan. Cependant, les montants consacrés aux programmes d'urgence se réduisent malgré les besoins. Cette réorientation des financements ne permet plus aujourd'hui aux acteurs humanitaires de répondre aux besoins des populations des zones reculées comme le centre de l'Afghanistan.

Des besoins avérés dans le centre du pays

Les zones montagneuses et reculées du centre du pays, à l'habitat dispersé, inaccessibles en l'hiver, ont subi pendant 6 ans une sécheresse qui a sévèrement réduit la production agricole, revenu principal des populations, et qui a rendu nécessaires des interventions humanitaires d'urgence (creusement de puits, programmes alimentaires, aide médicale...). Si les précipitations atmosphériques de l'hiver dernier laissent espérer une récolte satisfaisante pour 2005, plusieurs années comme celle-ci seront nécessaires pour que les zones enclavées atteignent une certaine autosuffisance. C'est pourquoi Action contre la Faim intervient dans le centre du pays dans la province de Day Kundi (Hazaradjat) depuis 1999 et à Ghor depuis 2002.

Si le processus de reconstruction de l'Etat afghan est en cours, avec une nouvelle Constitution validée en janvier 2004, des élections présidentielles en octobre et les élections parlementaires en septembre 2005, la majorité des Afghans vit encore dans une situation d'extrême pauvreté, en particulier certaines populations qui restent encore à l'écart du processus de reconstruction. Plus de 7 millions de personnes sont dans une situation nutritionnelle fragile, seuls 23% des Afghans ont accès à l'eau potable et la couverture médicale reste insuffisante. En zone rurale, 50% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique due au manque de diversité alimentaire. Après plus de 20 ans de conflits, de conditions climatiques extrêmes et 3 ans après la chute des Talibans, l'Afghanistan avance difficilement sur le chemin de la reconstruction.

Action contre la Faim lance un appel aux bailleurs de fonds et à la communauté internationale afin qu'ils ne négligent pas les poches d'urgence en Afghanistan et maintiennent les financements nécessaires pour soutenir les populations vulnérables des régions enclavées du pays.