Action humanitaire de l'UNICEF rapport 2006

Report
from UN Children's Fund
Published on 25 Jan 2006
AVANT-PROPOS

En 2005, toute une série de catastrophes naturelles et de crises humanitaires ont touché la vie et le bien-être de millions d'enfants de par le monde. En Asie du Sud-Est, les enfants luttent pour surmonter les effets dévastateurs du tsunami. Dans la région du Sahel et en Afrique australe, des milliers d'enfants souffrent de la malnutrition. Au Niger, près de 200 000 enfants de moins de cinq ans malnutris ont été traités, alors que 300 000 autres demeurent à risque. Les ouragans, les inondations et les glissements de terrain ont porté atteinte à la vie de milliers d'enfants en Amérique centrale et aux Etats-Unis d'Amérique. Au Pakistan, on estime que la moitié des victimes du tremblement de terre étaient des enfants, dont un grand nombre était à l'école au moment du séisme. Beaucoup ont perdu leur maison et leur famille, et ont encore un besoin urgent d'aide et de protection. Comme ces années passées, des millions d'enfants luttent pour leur survie dans des pays oubliés ou laissés de côté par le reste du monde, comme la Colombie, le Congo, le Mozambique, le Népal, le Soudan et le Zimbabwe.

Confrontée à des situations de crise souvent complexes dans le monde entier, la communauté internationale a fait preuve d'une grande solidarité en 2005. Nos donateurs ont répondu avec une générosité sans précédent aux situations d'urgence en général, et à la catastrophe du tsunami en particulier. Grâce à ce soutien extraordinaire, l'UNICEF a été en mesure de répondre rapidement et plus effi cacement aux besoins de millions d'enfants.

Plusieurs des catastrophes qui se sont produites l'année dernière ont souligné une fois de plus l'importance de la préparation aux situations d'urgence pour pouvoir intervenir sans délai. La disponibilité immédiate de secours humanitaires essentiels et la capacité de les expédier rapidement aux populations dans les régions touchées peuvent sauver de nombreuses vies dans les situations d'urgence. En 2006, l'UNICEF s'efforcera de consolider encore sa préparation aux niveaux national et régional, en collaboration avec ses principaux partenaires parmi les institutions des Nations Unies et les ONG.

L'année à venir apportera aussi de nouveaux défi s à l'UNICEF. Le Comité permanent interagences (IASC) a approuvé la mise en œuvre d'une « approche par secteurs », afi n d'améliorer la prévisibilité et la qualité de la réponse humanitaire dans les situations ne concernant pas les réfugiés. L'UNICEF a accepté de diriger les secteurs de la nutrition, de l'eau et l'assainissement, des services sur les données communes, et de l'éducation, tout en poursuivant son travail énergique sur le terrain dans les domaines de la santé et de la protection de l'enfance. L'UNICEF a travaillé en étroite collaboration avec ses partenaires afi n de préparer des rapports spécifi ques par secteur et nous élaborerons désormais conjointement un plan de travail pour mettre en œuvre cette approche dans les nouvelles situations d'urgence en 2006. Jointe aux Principaux engagements de l'UNICEF pour les enfants en situation d'urgence, la responsabilité du Fonds comme chef de fi le de certains secteurs suppose un renforcement considérable de nos capacités de coordination et d'intervention afi n d'être plus effi caces dans l'octroi de l'aide humanitaire. Honorer cet engagement avec des normes élevées de ressources humaines et d'intervention est un défi ambitieux, que nous ne pourrons relever qu'avec le soutien de nos donateurs.

Ce Rapport sur l'action humanitaire 2006 est un appel lancé par l'UNICEF en faveur des enfants et des femmes placés dans 29 situations d'urgence de par le monde. Nous comptons une fois de plus sur votre générosité pour pouvoir défendre leurs droits.

Merci.

Ann M. Veneman
Directrice générale

INTRODUCTION

L'UNICEF dans l'action humanitaire

L'UNICEF a toujours travaillé dans les situations d'urgence, qu'elles soient provoquées par des catastrophes naturelles ou causées par l'homme. Appelée à l'origine Fonds international des Nations Unies de secours à l'enfance, l'organisation a été créée pour répondre aux besoins des enfants vivant dans un monde dévasté par la seconde guerre mondiale. Beaucoup de choses ont changé depuis, mais la mission fondamentale de l'UNICEF demeure la même. Bien que les situations d'urgence soient devenues de plus en plus complexes, et leur impact de plus en plus dévastateur, l'UNICEF a toujours pour vocation d'apporter son aide pour sauver la vie des enfants touchés par les catastrophes, et de protéger leurs droits en toutes circonstances.

Depuis 1998, l'UNICEF fonde ses activités humanitaires sur les Principaux engagements pour les enfants en situation d'urgence qui résument en termes concrets les actions en matière de programmes et d'opérations nécessaires dans le domaine de la santé et de la nutrition, de l'eau et de l'assainissement, de la protection, de l'éducation et du VIH/SIDA afi n d'assurer la survie et le développement des enfants pendant les crises. Ces engagements se sont révélés extrêmement effi caces dans l'orientation des interventions du Fonds et ils ont permis également à d'autres institutions humanitaires de programmer en conséquence leurs propres activités, en connaissance de cause.

Pour concrétiser ces engagements, l'UNICEF travaille en étroite collaboration avec les partenaires internationaux et locaux, notamment avec les gouvernements, les institutions des Nations Unies et la société civile. Ces partenariats sont fondamentaux pour apporter une aide humanitaire globale et effi cace.

Principaux enjeux

Dans les situations d'urgence, les enfants sont particulièrement vulnérables aux maladies, à la malnutrition et à la violence. Au cours des dix dernières années, plus de 2 millions d'enfants sont morts en conséquence directe d'un confl it armé et plus de trois fois ce nombre ont été handicapés à vie ou gravement blessés. D'après les estimations, 20 millions d'enfants ont été forcés de s'enfuir de chez eux, et plus d'un million d'entre eux sont devenus orphelins ou ont été séparés de leurs familles.

Néanmoins, à l'heure actuelle, les enfants sont proportionnellement plus touchés par les catastrophes naturelles (comme les tremblements de terre, les tsunamis, les ouragans, les inondations et les sécheresses) que par les guerres, étant donné que ces dernières années les confl its armés ont diminué en nombre et en intensité. Le résultat reste cependant le même. L'impact dévastateur sur l'accès à l'alimentation, au logement, à l'aide sociale et aux services de santé se traduit par une vulnérabilité accrue. La rougeole, les diarrhées, les infections respiratoires aiguës, le paludisme et la malnutrition sont les principales causes de décès chez les enfants pendant les crises humanitaires. Souvent, les situations d'urgence obligent les enfants à se déplacer et à abandonner l'école, les séparent d'avec leurs parents et les privent de soutien social, les exposent à la violence sexuelle et sexiste, aux abus, aux enlèvements et à l'exploitation. Ces conditions accroissent également le risque de transmission du VIH/SIDA.

Grâce à ses interventions humanitaires, l'UNICEF cherche à répondre aux besoins spéciaux de tous ces enfants si vulnérables qui se trouvent en situation d'urgence.

L'UNICEF est présent dans 157 pays et territoires où il aide les gouvernements à faire appliquer les droits des enfants. Parce qu'il est présent avant, pendant et après les situations d'urgence, l'UNICEF jouit d'un avantage incomparable pour coordonner l'aide humanitaire avec les gouvernements et pour préparer la transition et la reconstruction.

(en format pdf* - 1.9 MB)