Niger

Niger - Diffa : Les incidents liés au groupe Boko Haram* (1 janvier au 31 août 2018)

Attachments

De janvier à août 2018, la situation sécuritaire dans la région de Diffa a été marquée par une augmentation des exactions des éléments du groupe armé non étatique Boko Haram (BH) et une baisse des victimes civiles liées à ces incidents comparativement à la même période l’année dernière (2017). Les mois de janvier et août 2018 ont enregistré le plus d’incidents (47/94 soit 50%). Les communes de Gueskerou, Bosso, Maine Soroa et Chetimari sont les plus touchées par les attaques du groupe BH (73/94 incidents soit 78%). Des attaques terroristes majeures ont été rapportées dans les localités bordant les berges de la Komadougou et les localités proches des îles du Lac Tchad. Le 4 juin, 3 kamikazes ont fait exploser leurs charges dans un quartier de la ville de Diffa tuant 6 civils. Trois (3) bases militaires ont été attaquées par les éléments du groupe BH respectivement les 17 janvier, 23 janvier et 1 juillet dans les localités de Toumour, Chétima Wangou (Chetimari) et Bilabrin (N’Guigmi) faisant des victimes dans les deux camps. Ces incidents et d’autres de nature criminelle (enlèvements, extorsions et menaces) sont à l’origine de mouvements de populations entre les différents sites et/ou villages.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.